• Accueil
  • > politique
  • > Retraites: une Conférence de financement des retraites pleine de dangers

Retraites: une Conférence de financement des retraites pleine de dangers

Retraites: une Conférence de financement des retraites pleine de dangers 

 

Il est clair que la conférence de financement sur des retraites risque d’être assez délicate autant pour le pouvoir que pour les syndicats. D’abord il y a un manque de clarté quant aux contenus  actuels de la réforme d’autant que cette dernière ne cesse d’évoluer. Aucun exercice de financement ne peut être pertinent si au préalable la situation des coûts n’est pas évaluée. rien que pour  l’éducation nationale- si les promesses sont respectées- le coût du rattrapage salarial représentera 10 milliards par an . Mais un coût  qui sera imputé au budget général pas à celui des retraites. Il faudra aussi ajouter le coût de toutes les exemptions de situations particulières et des transitions relativement longues pour nombre de régimes spéciaux.

 

Le gouvernement devra notoirement bouger car les insuffisances de son projet ont largement été critiquées  par le conseil d’État qui a constaté le flou du contenu du projet tout autant que les approximations financières. En cas d’échec de la conférence de financement cela confirmera  l’étatisation complète du système. Les insuffisances de ce système feront retomber la responsabilité quasi totalement sur l’Etat. Mais les syndicats ne seront pas non plus dans une position confortable.

Il y a d’abord ceux  qui risquent de ne pas y participer, ce qui sans doute sera apprécié comme une fuite devant les responsabilités. Il y a ceux qui apporteront leurs contributions mais qui ne sont pas sûrs  les voir pris en compte. Ils pourraient donc être pris à revers par le gouvernement et rencontrer des difficultés à l’intérieur de leurs propres organisations. Pour s’en sortir, il faudra donc des fortes concessions de part et d’autre y compris du côté du patronat qui en s’enfermant dans sa position actuelle contribue à écroulement  d’une croissance déjà très faiblarde pour 2020 voire au-delà. Proposé par la CFDT et repris par le gouvernement, l’événement prévu à partir de jeudi doit permettre de rassurer sur l’équilibre du futur système. Mais une certaine confusion règne comme l’explique dimanche sur Europe 1 Dominique Corona, secrétaire général adjoint et négociateur des retraites du syndicat UNSA.

« C’est très inconfortable et très incommodant », estime-t-il concernant la situation. Vendredi, le Conseil d’Etat a d’ailleurs souligné ce climat d’incertitudes en critiquant la longue étude d’impact et les projections financières de la réforme.

« Il manque un certain nombre de données (…) qui nous permettraient d’y voir un petit peu plus clair », regrette Dominique Corona.  »Il y a d’un côté des concertations en cours avec des décision qui ne sont pas prises et de l’autre côté une conférences des financements qui va avoir lieu. Il va bien falloir qu’à un moment donné il y ait une intersection et que nous ayons des chiffres consolidés pour pouvoir travailler sereinement », abonde le syndicaliste.

Et d’énumérer les doutes encore existants : « Sur la pénibilité, rien n’est encore totalement tranché. Sur l’emploi des seniors, la concertation vient de s’achever. Nous attendons impatiemment maintenant ce que va faire le gouvernent. »Les  échanges doivent durer trois mois, jusqu’en avril.

0 Réponses à “Retraites: une Conférence de financement des retraites pleine de dangers”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol