Municipales Paris : Villani dit non à Macron

Municipales Paris : Villani dit non  à Macron

 

 

Parmi la cour qui soutient Macron se trouvent  nombre de courtisans sortis de nulle part qui profitent  sans doute dans la politique est une occasion d’améliorer leur ordinaire. Ce n’est évidemment pas le cas de Villani qui, lui, a une situation et surtout un statut de scientifique international qui jure un peu avec la médiocrité de la plupart d’autres membres de la république en marche. Nombres d’entre eux ne peuvent en effet afficher que leur CV de sulfureux  institut d’études politiques qui ne servent pas à grand-chose mais permettent d’alimenter les superstructures des partis.

 Villani n’a guère apprécié que Griveaux, pur produit de l’oligarchie, ait reçu l’onction présidentielle pour être parachuté à Paris. Villani voudrait, lui ,innover à Paris et non pas se servir de l’élection comme d’un futur tremplin national.

Évidemment tous les thuriféraires de la république en marche se scandalisent et réclament même la démission de Villani du parti. Il est d’ailleurs curieux que ce parti qui souhaitait créer une démocratie différente finalement agisse comme les vieux partis classiques qui excluent quand l’un des siens est en désaccord. L’éviction de Villani sera d’autant plus facile que le comité de vieilles barbes qui accordent les investitures de la république n’ont aucune  aucune légitimité politique et démocratique

« Cédric Villani a fait le choix de la rupture avec le président de la République, il sort enfin de l’ambiguïté. Maintenant les choses sont très claires, on va enfin pouvoir parler de Paris et des Parisiens, c’est tant mieux », indique un courtisan  du candidat Griveaux.

 

  »Il faut faire attention, ça légitimerait une alliance verte avec Belliard », met tout de même en garde un marcheur historique. Le mathématicien a justement mis en avant ce dimanche soir la proposition du candidat écologiste David Belliard de former à Paris une « coalition climat » – même si pour l’heure, il n’y a pas répondu et renvoie son interlocuteur au soir du premier tour, le 15 mars.

« On ne peut être que content que Cédric Villani préfère la coalition climat plutôt que de répondre aux ordres de Macron. Maintenant, il va falloir passer à la deuxième étape et rompre avec la politique anti-climat et antisociale permanente du gouvernement », réagit Anne Souyris, porte-parole de David Belliard. Reste que Villani a pris un risque en s’attaquant frontalement au chef de l’État.

Reste que le bilan pour la république en marche n’est guère brillant; cela démontre à l’évidence la perte d’autorité de Macron aussi les risques de voir la république en marche enregistrer une grave défaite aux municipales.

 

 

0 Réponses à “Municipales Paris : Villani dit non à Macron”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol