Venezuela : un président du Parlement autoproclamé !

Venezuela : un président du Parlement autoproclamé !

Le Venezuela s’enfonce de plus en plus dans le chaos économique, social et politique. La situation économique est désastreuse. par exemple le Venezuela producteur de pétrole importe du carburant ! Juan Guaidon président du parlement, et une dizaine de députés d’opposition ont été retenus pendant quatre heures par les forces de l’ordre et ainsi empêchés de participer à la séance durant laquelle le Parlement devait élire son président pour 2020. Le chef de file de l’opposition se disait certain d’être reconduit pour continuer son «combat», jusque-là infructueux, pour chasser l’héritier politique d’Hugo Chavez, qu’il qualifie d’«usurpateur» depuis la présidentielle «frauduleuse» de 2018. C’est en vertu de son statut de président du Parlement unicaméral que Juan Guaido s’était proclamé président par intérim du Venezuela le 23 janvier 2019, une fonction que lui reconnaissent près de soixante pays, dont les États-Unis. Le pire c’est que le nouveau président du Parlement , Luis Parra, est aussi impliqué dans une affaire de corruption qui mine d’ailleurs totalement le régime.  Malgré de récentes réformes, le FMI, table sur une hyperinflation de 10.000.000% pour 2019.

Cette inflation galopante rend le quotidien des Vénézuéliens très difficile. Chaque jour, ils peinent davantage à se nourrir et à se soigner. «Les produits d’hygiène, le savon, la lessive ne sont également plus disponibles, selon Christopher Dembik. Ceux qui ont de la famille à l’étranger achètent sur le marché noir, avec des dollars». Résultat, des maladies «oubliées» telles que la rougeole et la diphtérie ont fait leur retour, car les populations pauvres ne peuvent plus se procurer de vaccins. Et ceux qui le peuvent fuient en masse le pays. Selon l’ONU, quelque trois millions de Vénézuéliens vivent désormais à l’étranger, dont au moins 2,3 millions ont quitté le Venezuela depuis 2015. La majorité d’entre eux se rendent en Colombie et au Pérou.

La crise que traverse le Venezuela trouve aussi ses racines dans un système où la corruption est quasiment institutionnalisée. En arrivant au pouvoir en 2013, Nicolas Maduro, le successeur de Chavez, a laissé le contrôle de l’économie et de la compagnie pétrolière nationale PDVSA aux généraux. «Au lieu de s’améliorer, la situation s’est aggravée. Inexpérimentés, les généraux ont accéléré la chute de PDVSA» et donc de l’économie du pays fortement dépendante de cette compagnie, explique Christopher Dembik. La corruption a été notamment mise à jour à travers le scandale d’évasion fiscale des Panama Papers et le scandale Odebrecht, ce géant brésilien du BTP, qui pour obtenir de lucratifs contrats de construction, a généreusement distribué des pots-de-vin aux dirigeants d’Amérique Latine, dont Chavez.

Luis Parra, nouveau président du Parlement, a été exclu du parti d’opposition Primero Justicia après qu’un site internet l’a accusé d’avoir reçu des pots-de-vin en échange de son soutien à un entrepreneur colombien qui aurait trempé dans une affaire de corruption liée à des importations de nourriture.

 

0 Réponses à “Venezuela : un président du Parlement autoproclamé !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol