Sondage réforme retraites: de plus en plus rejetée

Sondage réforme retraites:  de plus en plus rejetée

Selon un sondage Elabe, 67 % condamnent le concept de d’âge  pivot (à 64 ans pour l’instant);  les Français sont désormais 57% à déclarer leur opposition au projet de réforme des retraites de l’exécutif. C’est un bond de huit points par rapport à la précédente mesure, en date du 11 décembre dernier.

Au lendemain de la troisième grande manifestation nationale, les partisans de la réforme engagée par le pouvoir ne sont plus que 43%, après une glissade de sept points. Les personnes âgées de 65 ans et plus, les plus ardents défenseurs du projet gouvernemental, soutiennent toujours la démarche engagée à 53%, mais ce taux représente un effondrement de 14 points. Toutes les autres catégories d’âge disent leur opposition. 67% des ouvriers et des employés sont aussi contre la réforme envisagée, après une augmentation de onze points.

En toute logique, les Français sont une majorité à approuver la mobilisation en cours: 54% (un chiffre stable). Ils sont 31% à la soutenir et 23% éprouvent de la sympathie. En revanche, 37% la désapprouvent. Parmi les franges socioprofessionnelles les plus enclines à appuyer le mouvement, on distingue les professions intermédiaires, avec un bloc de 61%, et les employés, avec un taux de 60%. L’approbation envers la mobilisation syndicale et ses défilés gagne la majorité des actifs du secteur public (-2%) mais aussi du privé (54%).

Toutefois, 63% des Français souhaitent que le mouvement fasse une pause pendant les vacances de Noël et du Nouvel An. 36% aimeraient cependant la voir se poursuivre durant cette période. Toutes les classes d’âge et les classes sociales sont à des degrés divers en faveur de cet arrêt momentané. Le même consensus s’observe au sein des électorats, à une exception près: les électeurs de Jean-Luc Mélenchon sont 62% à désirer un prolongement de la mobilisation durant les fêtes.

Par conséquent, le gouvernement voit sa base rétrécir. Nos compatriotes sont de plus en plus nombreux à le tenir pour responsable de la crise. 46% se décident ainsi en ce sens, en hausse de cinq points. A l’inverse, 26%, en baisse de deux points, estiment que c’est la responsabilité des syndicats. 28% les renvoient dos à dos.

Un projet de réforme qui trouve de moins en moins grâce aux yeux de nos concitoyens, une grève soutenue majoritairement par l’opinion, un exécutif pointé comme à l’origine de la faute originelle: une majorité relative de Français demandent donc à ce dernier de revoir sa copie… sans pour autant renoncer à refondre le système de retraites. 49% des Français plaident ainsi pour une « révision en profondeur » de la feuille de route, 26% veulent le maintien du projet en l’état et 24% appellent à son retrait pur et simple.

L’institut de sondage a isolé les trois mesures-phares au sein des annonces d’Edouard Philippe. Les axes de l’exécutif sont majoritairement validés, de quoi peut-être rassurer ce dernier… sauf que là encore la tendance ne lui est pas favorable. 67% des Français acquiescent à la perspective de supprimer les 42 régimes existants dont les spéciaux, mais ce score chute de trois points. 52% appuient la mise en place d’un système de retraite universel par points contre 48% de réfractaires. Mais les premiers perdent six points, tandis que les seconds en engrangent sept en une semaine. L’âge pivot ne fait, enfin, décidément pas recette: 67% des sondés le rejettent, en progression de treize points.

Enquête réalisée selon la méthode des quotas auprès d’un échantillon de 1009 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Interrogation par Internet le 17, après les manifestations, au 18 décembre 2019.

 

0 Réponses à “Sondage réforme retraites: de plus en plus rejetée”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol