Iran: émeute, répression sur fond de crise économique

Iran: émeute, répression sur fond de crise économique

 

Il y a quelque chose de paradoxal dans le fait que l’Iran potentiellement le quatrième producteur mondial de pétrole décide justement de doubler le prix de l’essence. Une conséquence de la très forte dégradation de la situation économique suite au blocus américain. C’est que l’Iran tire l’essentiel de ses revenus fiscaux de sa rente pétrolière alors le pays est empêché d’exporter normalement sa première ressource. Du coup, le blocus économique provoque un écroulement de la croissance et du niveau de vie. L’augmentation brutale du carburant constitue la goutte qui fait déborder le vase du mécontentement latent découlant non seulement de l’écroulement économique mais aussi de la dictature islamique. Il s’agit d’une révolte de nature économique et sociale mais tout autant d’une remise en cause du régime de terreur des gardiens de la révolution. Dans de nombreuses villes, des révoltes produites de manière assez spontanée mais elles ont été aussitôt réprimées dans le sang. A tel point  le gouvernement a coupé Internet pour éviter que les Iraniens ne diffusent ces scènes de répression sanglante. Tant du point de vue économique que démocratique ce pays vit une sorte d’agonie. Il est clair que le développement du pays de ces dernières années qui a permis l’émergence d’une classe moyenne qui devient incompatible avec un régime politique médiéval. En outre, les iraniens  contestent maintenant la politique étrangère du gouvernement qui dilapide les ressources du pays pour entretenir des guerres au Levant.

Depuis dimanche, le black-out sur l’internet est quasi total: comptes Twitter à l’arrêt, absence de doubles-coches (signal que le message est reçu) sur les messages envoyés via WhatSapp, youtubers abonnés aux absents. Sur facebook, seules les vidéos des premiers jours des manifestations, déclenchées vendredi 15 novembre par la hausse soudaine de 50 % du prix de l’essence et immédiatement réprimées, donnent un aperçu de la violence qui prévaut: police tirant sur la foule à balles réelles, snipers cachés sur les toits, manifestants lynchés par les forces de l’ordre, usage démesuré du gaz lacrymogène.

 

 

0 Réponses à “Iran: émeute, répression sur fond de crise économique”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol