L’accord Brexit : encore des doutes

L’accord Brexit : encore des doutes  

Un accord relativement bâclé semble devoir être possible entre l’UE et le Royaume -Uni. En fait l’accord de l’UE avec Theresa May un peu revisité avec une situation provisoire pour les échanges ayant strictement pour origine et destination l’Irlande du Nord et l’Irlande du sud. Un accord de toute façon provisoire, une sorte de période de transition qui ne constituera pas un vrai brexit dont la date sera forcément repoussée pour finaliser la transition et surtout pour mettre au point les relations future entre RU et l’UE. Là, c’est le flou total.

En clair, on ne saura pas si le Royaume-Uni quitte vraiment l’UE. Tout cela n’a pas d’importance pour Johnson qui veut apparaitre le grand vainqueur de la discussion pour mieux préparer des élections dont il espère être vainqueur. En fait, le contenu du texte d’accord lui importe peu même s’il reprend bon nombre des dispositions négociées entre Theresa May et l’UE. Reste à faire passer cet accord devant le parlement du RU. Ce qui constitue sans doute la plus grande difficulté. Johnson va avoir du mal à faire croire que le nouvel accord avec l’UE est totalement différent de celui de Theresa May. Le parlement pourrait bien lui faire payer son hypocrisie et en même temps sa mise en congé par Johnson.

 

Un projet d’accord révisité  sur les modalités du Brexit est quasiment prêt et attend le “feu vert global” du gouvernement britannique à Londres, a-t-on appris mercredi de sources européennes. “Il y a accord sur les conditions d’une concurrence équitable et les douanes. L’Assemblée nord-irlandaise donnerait son assentiment tous les quatre ans”, a dit un responsable européen.

Un diplomate de l’UE a ajouté que seules des questions techniques sur la TVA restaient à régler. “Il faut encore le feu vert global du gouvernement britannique pour tout lancer”, a-t-il ajouté. Afin de respecter l’intégrité du territoire douanier du Royaume-Uni – comprenant l’Irlande du Nord -, les négociateurs européens sont prêts à faire «une exception» pour les marchandises venant de Grande-Bretagne et ayant pour destination finale l’Irlande du Nord. Aucun droit de douane ne s’appliquerait à ces marchandises pour peu qu’il s’agisse de biens finis et que l’on ait la certitude que l’Irlande du Nord soit effectivement leur destination finale.

Beaucoup de chemin a donc été parcouru de part et d’autre pour essayer d’atterrir finalement comme depuis le début du brexit, la principale difficulté pour sortir de la crise pourrait bien se situer au Royaume-Uni.

0 Réponses à “L’accord Brexit : encore des doutes”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol