Macron, le fossoyeur des territoires ruraux

Macron, le fossoyeur des territoires ruraux

 

 

La désertification du territoire n’est pas nouveau  mais d’une certaine manière Macron l’a accéléré en privilégiant le développement des métropoles, des startups du numérique et la mondialisation notamment dans le cadre de nouveaux accords commerciaux. Dans le même temps,  il a contribué à affaiblir les petites villes et à transformer nombre de territoires ruraux en déserts économiques. Il a aussi délaissé l’économie classique notamment l’industrie enfin il veut soumettre l’ensemble de l’économie notamment l’agriculture a encore davantage de concurrence de la part de pays qui ne respectent pas  les règles environnementales, sociales sanitaires. Du coup on peut sérieusement douter de la pertinence du projet d’action pour la ruralité qui va présenter le premier ministre ce vendredi. Un programme de 173 mesures pour répondre au malaise des campagnes. Disparition des petits commerces, déserts médicaux, éloignements des services publics, difficultés d’accès à Internet ou aux réseaux téléphoniques… autant de maux qui avaient contribué à nourrir la colère des populations rurales et leur ressentiment à l’encontre du président de la République et de son gouvernement.

«C’est un point d’étape majeur en faveur des territoires ruraux, assure-t-on à Matignon. C’est la première fois que nous avons un plan aussi large.» Élaboré à partir d’un rapport confié à cinq élus et parlementaires experts de la ruralité, le plan d’action du gouvernement est une sorte de cadeau à l’attention des habitants des campagnes et des maires ruraux.

On y trouve des projets de loi en cours d’élaboration, des mesures déjà en œuvre mais dont l’exécutif souhaite accélérer ou amplifier l’application, des propositions nouvelles et des dispositifs déjà existants. Le projet de loi sur l’engagement dans la vie locale côtoie l’accélération du recrutement de médecins en «zones sous-denses». Le permis de conduire à 1 euro dans les territoires ruraux apparaît à côté de la création de nouvelles licences IV pour lutter contre les fermetures de cafés et de restaurants. L’amélioration de l’accueil des personnes âgées en milieu rural est citée avec la défense des petites lignes ferroviaires. Le tout est agrémenté d’un volet environnemental, nouvelle priorité du chef de l’État.

Un plan ruralité extrêmement dense mais qui donne toutefois l’impression que le gouvernement a rempaqueté un ensemble de mesures déjà connues en agrémentant le tout de quelques nouveautés. Bref, une sorte de programme ramasse tout  qui a surtout des visées électorales pour notamment contrecarrer l’effet désastreux mouvement des gilets jaunes.

 

0 Réponses à “Macron, le fossoyeur des territoires ruraux”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol