Macron sort de son chapeau l’immigration

Macron sort de son chapeau l’immigration

 

Macron qui avait enterré sans ménagement le rapport banlieue sur l’immigration de Borloo sort soudain de son chapeau la question de l’immigration. L’objectif est surtout de concurrencer la droite et l’extrême droite sur ce terrain électoral. Certes, on ne peut ignorer la problématique de l’immigration et des communautarismes qui mettent  en cause la cohésion de la société. Cela suppose cependant une approche globale dans la mesure où ces populations immigrées ou d’origine étrangère sont en quelque sorte  concentrées dans des banlieues complètement abandonnées aux religieux  ultra et au trafic de drogue. C’est bien une prise en compte global de la problématique qui pourra progressivement gérer cette question comme le proposait le rapport Borloo. Tant que ces quartiers et banlieues seront livrées à la pauvreté, à l’insécurité et aux déviances religieuses tout autre action se révélera à la fois trop partielle et illusoire. .Le chef de l’État s’est montré particulièrement putassier sur cette question en additionnant les contradictions. D’une part Il met  en garde contre un repli “bourgeois” face au communautarisme : Et en même temps, il envisage de réduire l’aide médicale aux émigrés et d’une manière générale critique sa propre politique vis-à-vis des réfugiés. Cette question abordée de manière contradictoire, partielle a évidemment une dimension électorale. Que  là en effet Macron s’était montré plutôt laxiste vis-à-vis de cette problématique

Une inflexion “droitière” dans le discours présidentiel qui replace le sujet éruptif de l’immigration au coeur du débat politique dans la perspective des municipales (2020) et de la présidentielle (2022), face à une extrême droite en embuscade.

Un débat sans vote sur l’immigration se tiendra les 30 septembre et 2 octobre au Parlement. Les modalités de l’aide médicale d’Etat (AME), qui permet depuis 2000 un accès aux soins aux étrangers en situation irrégulière, seront discutées. Le gouvernement étudie la possibilité d’une refonte du dispositif.

L’aile “sociale” de LaRem s’inquiète d’un durcissement de la politique migratoire, à l’instar d’ONG et associations de défense des migrants, qui évoquent le précédent Sarkozy.

“Il (Emmanuel Macron) se dit, sans doute pour les sondages, pour son électorat, qu’il y a peut-être d’autres clins d’oeil à faire à la droite ou à la droite de la droite”, a commenté sur France Inter le sénateur Les Républicains Bruno Retailleau.

Le groupe LR au Sénat milite pour transformer l’AME en une aide médicale “restreinte à un panier de maladies infectieuses, contagieuses” et l’instauration de quotas migratoires.

0 Réponses à “Macron sort de son chapeau l’immigration”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol