• Accueil
  • > politique
  • > Macron : la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Trump

Macron : la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Trump

 Macron : la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Trump

 

 

Il parait difficile de condamner  l’invitation surprise  de l’Iran au G7. Certes il ne s’agit que du ministre des affaires étrangères, une invitation  n’était pas réellement cautionnée par l’ensemble des membres du G7 se. Cependant on peut difficilement croire que Macron ne connaissait pas les positions de l’Iran, aussi cette habitation participe-t-elle du théâtre politique. Le spectacle politique n’est pas nouveau mais avec les moyens de communication actuels  le théâtre est permanent. Macron  profite de ce G7 pour tenter de se faire aussi gros que Trump 0. La stratégie consiste à faire des coups d’éclat qui auront une répercussion médiatique. Macron  fait finalement la même chose que Trump,  à savoir occuper en permanence cet espace médiatique moins peut-être moins  pour régler les problèmes que pour s’adresser directement à ses électeurs. Avec le G7, Macron veut peut-être régler certains problèmes mais surtout apparaître comme un grand leader international auprès de ses concitoyens qui au plan intérieur contestent majoritairement sa politique.

Dans le sillage de l’échange de samedi soir, l’Elysée a fait savoir que le chef de l’Etat français avait “obtenu” de ses partenaires “de pouvoir discuter et adresser un message aux autorités iraniennes” – sans donner plus de précisions sur la teneur de ce message.

Signe de la sensibilité du sujet, cette information a donné lieu à un mini-imbroglio – le président Trump niant avoir parlé d’un message de ce type avec son homologue français et précisant que les Etats-Unis, tout en soutenant la démarche française, allaient lancer leur propre initiative sur l’Iran.

“Le G7 est un club informel, il n’y a pas de mandat formel qui est donné dans le cadre du G7 à l’un ou à l’autre et donc il y a des initiatives qui continueront d’être prises par les uns et les autres”, a clarifié dans la foulée de la prise de parole de Donald Trump, le chef de l’Etat français.

Signataire de l’accord sur le nucléaire iranien conclu en 2015 entre l’Iran et le groupe 5+1 (États-Unis, Chine, Russie, Royaume-Uni, France et Allemagne), la France tente par tous les moyens de préserver ce texte malgré le retrait unilatéral de Washington et la décision de Téhéran de ne plus respecter certains de ses engagements.

 

Obtenu après de longues tractations et qualifié d’historique, l’accord, connu également sous le nom de JCPOA, encadre le programme nucléaire de Téhéran en échange d’une levée progressive des sanctions adoptées contre la République islamique et qui étouffe son économie.

A l’issue d’un entretien avec Emmanuel Macron à l’Elysée vendredi, le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a estimé dans des interviews à plusieurs médias que le chef de l’Etat français “faisait de son mieux” et que ses initiatives allaient “dans la bonne direction”. Le problème c’est que Trump dans les jours qui viennent risquent de prendre une initiative spectaculaire qui n’ira pas forcément dans le sens de la paix. Mais ce sera encore l’occasion pour macro d’essayer d’égaler trame dans sa course médiatique au plus gros.

0 Réponses à “Macron : la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Trump”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol