Balkany : victime expiatoire ?

Balkany : victime expiatoire ?

Beaucoup de grandes fortunes craignent que Patrick Balkany ne soit exécuté en public place de grève. En fait il se pourrait que la sanction soit adoucie et que tout cela se termine comme pour quelques actes avec le port d’un bracelet entre parenthèse en or massif forcément avec une pseudo détention dans la propriété de 1300 m² habitables à Giverny. Bref l’enfer, les privations et les porteurs de chicons Konya sans parler des hyènes et des crocodiles. Le plus surprenant dans cette affaire c’est que visiblement Patrick Balkany avec sa morgue habituelle n’a pas encore compris qu’il devait se soumettre aux normes ordinaires de la république et de la démocratie. Il est vrai qu’il a bénéficié pendant longtemps de la protection des princes auquel il s’est assimilé. On objectera que Patrick Balkany n’est pas le seul à succomber aux illusions des heures et de la courtisanerie. Ils sont des centaines voire des milliers à vivre dans ce monde virtuel qui les met à l’abri des lois surtout conçues pour les sans-grade et les pauvres la désillusion pour Balkany c’est peut-être d’être lâché par tous ses copains proches pas mécontents qu’on trouve une victime expiatoire pour mieux recouvrir d’un voile public les autres excès. Patrick Balkany risque-t-il d’aller en prison ?

0 Réponses à “Balkany : victime expiatoire ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol