L’économie française : du mieux ?

L’économie française : du mieux ?

Paradoxalement il se pourrait bien que le mouvement des gilets jaunes ne porte pas atteinte à la croissance économique mais au contraire concoure à sa meilleure résistance.  En effet, la prime d’activité et la suppression de la fiscalité carbone sur le carburant par exemple vont soutenir la consommation au moins pendant six mois. Notons que le ministre de l’économie avait indiqué au contraire que le mouvement des gilets jaunes avait coûté 0,2 % au PIB en 2018. Un chiffre évidemment complètement approximatif et qui expliquait –ou faisait semblant- l’écart entre les prévisions et les chiffres réalisés. D’après l’INSEE, la croissance pourrait atteindre 04 % au premier trimestre au lieu de 0, 3 avec des perspectives identiques pour le second. La croissance pourrait tourner autour de 1,5 % au lieu des 1,7 % prévus dans le budget. Pas vraiment une croissance exceptionnelle mais en tout cas qui semble résister mieux que celle de l’ensemble de l’union européenne qui, elle, pourrait être limitée à 1 %. Notons aussi que les allègements fiscaux auraient contribué à la résistance de la croissance française surtout soutenue par la consommation st moins handicapé que des pays comme l’Allemagne par la baisse des exportations.

La France est donc d’abord protégée par la (relativement) faible ouverture de son économie à l’international. Le coup de fouet budgétaire, donné par Emmanuel Macron en réponse à la crise des «gilets jaunes», devrait ‘aider à supporter ces temps troublés. Les mesures d’urgence annoncées en décembre stimuleront dans un premier temps le pouvoir d’achat des ménages, qui avait déjà bénéficié en fin d’année de la réduction de la taxe d’habitation et des cotisations salariales. À mi-2019, l’acquis de pouvoir d’achat des ménages (évolution que l’on obtiendrait si la variable demeurait jusqu’à la fin de l’année au niveau du deuxième trimestre) atteindrait 1,8 %. Un niveau déjà supérieur aux 1,2 % et 1,4 % de 2018 et 2017. Parmi les mesures, la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat, exonérée jusqu’à 1000 euros d’impôt sur le revenu et de toutes cotisations et contributions sociales, dites «prime Macron» a été perçue par plus de 2 millions de salariés en janvier.

0 Réponses à “L’économie française : du mieux ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol