Européennes: une liste de plus à gauche !

Européennes: une liste de plus à gauche ! 

 

Le nombre de listes aux européennes en provenance de la gauche risque d’être inversement proportionnel aux chances de l’emporter. Du coup avec la dernière liste de L’essayiste Raphaël Glucksmann, toutes les listes de gauche pourraient se trouver en dessous de 10 % des suffrages. Un véritable éclatement. Le problème à gauche c’est que les quatre ou cinq listes présentes ont toutes la prétention de rassembler alors qu’en fait  elles ne sont que diviser un peu plus. L’aventure dans laquelle se lance l’intellectuel, cofondateur du jeune mouvement Place publique, ressemble à un pari tant elle suscite de scepticisme, voire de rejet parmi les autres formations de gauche, y compris au Parti socialiste, son allié le plus probable. Le premier secrétaire du PS, Olivier Faure, est favorable à une liste commune emmenée par Raphaël Glucksmann mais il doit encore faire accepter cette option aux autres cadres socialistes lors d’un conseil national, prévu samedi.“On va lever un espoir, une dynamique, on va créer un effet boule de neige et ça va fonctionner”, a déclaré Raphaël Glucksmann sur France Inter.“On est prêt à prendre la tête de cette campagne et ensuite on demande aux forces politiques de nous rejoindre et chacune des forces politiques qui nous rejoint vient avec ses projets, son identité, ses militants, ses candidats”, a-t-il précisé. Lui-même se propose d’être tête de liste lors du scrutin du 26 mai, en tandem avec la militante écologiste Claire Nouvian. Olivier Faure mais aussi la maire de Paris, Anne Hidalgo, et celle de Lille, Martine Aubry, ont publié dans la foulée, sur Twitter, des messages de soutien à cette démarche, qui est toutefois loin de susciter un enthousiasme unanime parmi les troupes socialistes. La perspective d’une liste menée par une personnalité extérieure au PS – ce serait une première dans l’histoire du scrutin européen – rebute certaines figures influentes comme l’ex-ministre Stéphane Le Foll et le sénateur Rachid Temal. “Si je comprends bien les choses, Raphaël Glucksmann et Place publique déploraient l’explosion de la gauche (…) pour au final ajouter une nouvelle liste”, a ironisé ce dernier sur Twitter. Dans un entretien au Figaro, Stéphane Le Foll qualifie le schéma proposé de “mauvaise plaisanterie” et annonce son départ avec “d’autres”, du bureau national, l’instance dirigeante du PS, mais pas du parti, ni du conseil national.“Les écologistes restent écologistes, Benoît Hamon reste Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon reste Jean-Luc Mélenchon et nous, les socialistes, nous devrions nous effacer derrière Raphaël Glucksmann sans débat interne, sans aucune base idéologique et politique, sans ligne stratégique ?” s’étonne l’ancien ministre de l’Agriculture, qui avait brigué l’an dernier la tête du PS face à Olivier Faure.

0 Réponses à “Européennes: une liste de plus à gauche !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol