Vente d’armes : l’hypocrisie allemande

 

Vente d’armes : l’hypocrisie allemande

 

 

C’est surtout la fragilité du gouvernement allemand et en particulier celle de  Merkel qui a conduit ce pays à geler les exportations d’armes vers certains pays à risque. Une conséquence de l’alliance de  Merkel avec les sociaux-démocrates qui lui assurent une fragile majorité. Dans la réalité,  l’industrie des armes a beaucoup progressé depuis plusieurs années et concurrence par exemple sérieusement l’industrie française. Mais c’est l’affaire du  meurtre du journaliste Jamal Khashoggi qui a justifié l’embargo partiel de l’Allemagne vers l’Arabie Saoudite. Mais cette position de nature assez politicienne vient bousculer le processus de production d’Airbus pour. Son avion de transport militaire C295 assemblé en Espagne afin d’en enlever les composants allemands, ont dit des sources du groupe à Reuters. Airbus a donc décidé de revoir la conception de son avion de transport militaire C295 assemblé en Espagne afin d’en enlever les composants allemands. /Les accords existants permettent à l’Allemagne de bloquer les exportations d’armes contenant des pièces allemandes. “Nous sommes en train d’exclure (les composants allemands) de l’avion”, a dit une source informée de ces projets.Les exportations d’armes allemandes ont diminué pour passer de 6,2 milliards d’euros à 4,62 milliards d’euros, en 2018.   Un recul à mettre au compte des restrictions de l’Allemagne pour l’exportation d’armes vers des pays à risque comme l’Arabie Saoudite.  Mais des  groupes allemands, notamment Rheinmetall, contournent l’interdiction du gouvernement allemand. Ainsi, l’usine de munitions d’Al-Kharj en Arabie Saoudite, construite par Rheinmetall via sa filiale sud-africaine, Rheinmetall Denel Munition (RDM), continue de produire des munitions. Inaugurée en mars 2016 par le président sud-africain Jacob Zuma et le prince héritier saoudien Mohamed bin Salman, cette usine est spécialisée dans la fabrication d’obus et de bombes aéroportées pesant jusqu’à 2 000 livres, continue à tourner… Elle a la capacité de produire 300 obus d’artillerie et 600 obus de mortier par jour. Selon le magazine Stern et le magazine-télé Report München, Rheinmetall continue à livrer des armements à Ryad par l’intermédiaire de ses filiales étrangères situées en Italie et en Afrique du Sud malgré l’interdiction explicite du gouvernement allemand.Airbus a reçu 208 commandes de 28 pays pour cet avion de transport militaire, dont 166 exemplaires sont actuellement opérationnels dans le monde.

0 Réponses à “Vente d’armes : l’hypocrisie allemande”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol