• Accueil
  • > politique
  • > Passeports de Benalla : le Drian en fait une affaire d’Etat

Passeports de Benalla : le Drian en fait une affaire d’Etat

 Passeports de Benalla : le Drian en fait une affaire d’Etat

Le gouvernement fait encore une grave erreur de communication en se mobilisant sur l’affaire Benalla. En procédant ainsi ce gouvernement et l’Élysée risquent  de transformer l’épisode de Ben Allah en nouvelle affaire d’État. Si le ministère des affaires étrangères avait réellement voulu récupérer attend les passeports de Benalla, il aurait pu le faire lorsque ces derniers étaient à l’Élysée. Puisque semble-t-il Benalla n’a pas répondu aux lettres du ministère des affaires étrangères, il était possible de récupérer ces documents par voie d’huissier. En fait le ministère des affaires étrangères par la voix de Jean-Yves le Drian (comme d’ailleurs le directeur de cabinet de l’Elysée) tire le parapluie. Ils n’éviteront cependant pas certaines interrogations peut-être pas celle de l’ »indépendante » justice mais celle en tout cas des médias. La question des pas de savoir si Benalla a utilisé des passeports diplomatiques, cette utilisation méritera sans doute une peine symbolique. La question est de savoir pour quoi faire. Comment celui que Castaner  désignait récemment comme bagagiste employé de seconde zone de l’Élysée peut-il aujourd’hui conduire des délégations d’hommes d’affaires. Quel était donc son rôle à l’Élysée et quel type de relation entretient-il encore avec le pouvoir. Le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères n’estime que les agissements de l’ex-chargé de mission “paraissent susceptibles de caractériser un comportement contraire à la loi pénale”, dans son courrier au procureur, transmis à Reuters. Dans sa lettre au procureur, Jean-Yves Le Drian écrit que le ministère a demandé à Alexandre Benalla de rendre ces passeports par lettres recommandées des 26 juillet et 10 septembre 2018. Malheureusement pour le ministre des affaires étrangères ce n’est que fin décembre qu’une plainte a été déposée en raison des informations parues dans le monde. Cela démontre à l’évidence un fonctionnement assez aléatoire des services de l’État car toute utilisation de passeports diplomatiques et immédiatement signalés au ministère.

0 Réponses à “Passeports de Benalla : le Drian en fait une affaire d’Etat”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol