Remaniement : Bussereau aussi refuse

Remaniement : Bussereau aussi refuse

 

La principale raison qui explique qu’on joue les prolongations pour la constitution du nouveau gouvernement c’est  que la plupart des grandes personnalités politiques de gauche comme de droite refusent  d’y entrer. Aujourd’hui on apprend que c’est l’expérimenté Dominique Bussereau (ancien ministre des transports, ancien ministre de l’agriculture, président de l’association des conseils départementaux) qui considère que les conditions ne sont pas remplies. Dominique Bussereau aurait notamment souhaité la création d’un grand ministère des collectivités locales pour être en cohérence avec les orientations des associations d’élus locaux. Ce qui supposait évidemment de disposer de moyens conséquents notamment financiers au service de l’aménagement du territoire. Mais on connaît la ligne politique de Macron qui consiste surtout à privilégier le développement d’une vingtaine de grandes métropoles où l’on concentrera 90 % de la population. Le reste du territoire étant condamné à une certaine désertification économique et sociale. Si nombre de personnalités refusent ainsi d’entrer gouvernement, c’est sans doute aussi par prudence du fait de la perte de crédibilité de Macron. Il y a en plus des oppositions assez nettes à la fois sur les orientations générales mais aussi sur la méthode très bonapartiste de Macron. Le retard observé pour la recomposition gouvernementale est dû également aux oppositions entre Édouard Philippe et Macron. Édouard Philippe souhaiterait, lui, recruter des responsables du centre droit tandis que Macron voudrait rééquilibrer à gauche, aussi continuer de recruter des techniciens qui lui seront fidèles parce qu’ils lui doivent tout.

 

0 Réponses à “Remaniement : Bussereau aussi refuse”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol