• Accueil
  • > santé
  • > Ondes et courants vagabonds : dangers pour la santé

Ondes et courants vagabonds : dangers pour la santé

Ondes et courants vagabonds : dangers pour la santé

un homme a été reconnu victime d’un accident du travail en raison de son hypersensibilité aux ondes électromagnétiques. Ce salarié d’une entreprise de télécommunications avait été victime d’un malaise en novembre 2013, sur son lieu de travail. S’appuyant sur une expertise médicale, le Tribunal des affaires de sécurité sociale (Tass), qui juge les conflits entre les caisses de sécurité sociale et les usagers, a estimé le 27 septembre qu’il est impossible d’exclure «tout lien de causalité entre le malaise et le travail», d’après une retranscription de la décision par l’AFP. Il n’existe pourtant aucune reconnaissance officielle de l’électrohypersensibilité en France. Les personnes se disant affectées par une telle pathologie souffrent de symptômes variés – maux de tête, saignements, fatigue, problèmes de peau -qu’elles associent à la présence d’ondes électromagnétiques. Ces ondes sont émises par tout un ensemble d’objets ou installations variés: lignes à haute tension, éoliennes téléphone portable, antenne-relais ou encore radio, pour ne citer que Autres danger, celui des courants vagabonds. . Ils sont détectables sur des objets métalliques fixés au mur ou au sol, ou simplement déposés sur le sol. Ces tensions ou ces courants sont en général alternatifs, de la fréquence du réseau (50 Hz en Europe, 60 Hz aux Etats-Unis et au Canada), mais il n’est pas rare que ces courants deviennent continus ou semi-redressés suite à l’effet semi-conducteur de certains matériaux (béton, oxydes métalliques, sols particuliers…) traversés par la tension ou le courant d’origine. Ces tensions ou ces courants, lorsqu’ils atteignent une intensité suffisante, peuvent traverser le corps d’un homme, d’une vache, d’un porc, d’un mouton, d’un chien ou de tout autre être vivant et affecter fâcheusement son état de santé et son comportement Des expérimentations, réalisées en Belgique et en France par des vétérinaires indépendants dans des élevages bovins et porcins exposés à des lignes à très haute tension, montrent qu’après trois semaines d’exposition aux champs d’induction magnétique, les animaux présentent de nettes chutes de cuivre, de calcium, de phosphore et de magnésium sanguins.

 

 

 

 

 

0 Réponses à “Ondes et courants vagabonds : dangers pour la santé”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol