Départ de Collomb : une péripétie pour Macron

Départ de Collomb : une péripétie pour Macron

Pas étonnant que les Français dans un récent sondage considèrent Macron comme particulièrement arrogant pour plus de 70%  % d’entre eux. En effet suite à la démission surprise de Gérard Collomb, le ministre de l’intérieur, l’Élysée a fait savoir qu’il ne s’agissait que d’une péripétie. Une manière de mépriser les raisons fondamentales qui ont opposé depuis plusieurs mois Macron et son ministre de l’intérieur. Des divergences de vue qui sont loin d’être des péripéties ou des événements mineurs. La principale divergence depuis la nomination de Colomb concerne la situation des banlieues. Ancien maire de Lyon, le ministre de l’intérieur connaît bien ces zones sensibles qui risquent à terme a-t-il rappelé lors de la passation de pouvoir de mettre face à face de populations, des types de société. L’Élysée a toujours voulu minimiser le phénomène le considérant comme marginal au regard des grands enjeux économiques et financiers. Certes on ne peut minimiser ces grands enjeux mais on ne peut ignorer la dégradation de la situation d’au moins 1000 quartiers aujourd’hui hors la république et gouvernés par le communautarisme, la violence et le trafic de drogue. Preuve  du mépris de Macron à l’égard de cette problématique, il a balayé d’un revers de main le rapport Borloo. . Une véritable humiliation pour Borloo-. Surtout la marque  du désengagement total d’une situation sociale et sociétale explosive.  On est loin d’une péripétie mais plutôt  proche crise politique sur les orientations et la pratique.

 

 

0 Réponses à “Départ de Collomb : une péripétie pour Macron”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol