Moscou espionne la France

Moscou espionne la France  

 

C’est un acte d’espionnage”, déclaré la ministre des armées, désignant pour cible le satellite russe Luch-Olymp, “un peu indiscret”. Placé en orbite géostationnaire en 2014 par une fusée Ariane 5, le satellite Athena-Fidus (“Access on theatres for European allied forces nations-French Italian dual use satellite”) fournit des moyens de télécommunication de très haut débit aux armées française et italienne et aux services de sécurité civile des deux pays. “Grâce à Athena-Fidus, les états-majors des armées françaises et italiennes peuvent organiser des visioconférences, établir des diagnostics médicaux à distance, ou encore réceptionner des images acquises par des drones”, précise le CNES, qui a supervisé le projet avec la Direction générale de l’armement et l’Agence spatiale italienne. Le satellite russe Luch/Olymp, lancé en septembre 2014, est étroitement surveillé par les puissances occidentales qui le considèrent comme un satellite espion dont les subites variations de positionnement sont jugées suspectes et dangereuses. “Nous l’avions vu arriver, et avons pris les mesures qui s’imposaient”, a déclaré Florence Parly.

0 Réponses à “Moscou espionne la France”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol