L’indigence de la politique culturelle (Robin Renucci)

« . Dans une tribune au Monde publiée mardi, l’acteur Robin Renucci, ainsi qu’une dizaine d’autres personnalités du monde de la culture, dénoncent la politique culturelle d’Emmanuel Macron. Selon eux en effet, les réformes gouvernementales ne visent qu’à dépecer peu à peu le ministère de la Culture, qui perd des prérogatives. « L’objectif principal du ‘Chantier Action Publique 2022′ consiste à réformer l’organisation territoriale de l’Etat », écrivent-ils. « L’expérimentation menée en région Bretagne met en œuvre la délégation de certaines compétences du ministère vers la grande région et préfigure un transfert complet de compétences. » Autre exemple : une mission sur les résidences de création, qui est menée « hors du giron du ministère de la Culture sur commande de l’Élysée ». En règle générale, jugent les signataires de la tribune, toutes les mutations s’effectuent très verticalement, avec la « nomination discrétionnaire de chargés de missions » depuis le Palais et un court-circuitage permanent du ministère de Françoise Nyssen. « Ceci n’est pas notre projet », préviennent les auteurs de la tribune, qui craignent notamment que l’État se désinvestisse dans les régions pour se concentrer uniquement sur l’Île-de-France. Eux proposent plutôt « l’organisation d’un chantier interministériel », centré autour du ministère de la Culture, qui pourrait permettre de construire « une politique culturelle véritablement innovante ».

 

 

0 Réponses à “L’indigence de la politique culturelle (Robin Renucci)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol