Des étés à 50 degrés

Des étés à 50 degrés

 

Ces derniers jours, les pics de chaleur ont atteint près de 40° dans certaines régions. Il convient de ne pas confondre les pics et les moyennes. Les deux données de toute façon enregistrent une hausse régulière. D’ici 2050 on pourrait enregistrer des pics de 50° et de toute manière la moyenne des températures estivales va continuer de progresser. Pour mesurer réellement l’élévation des températures on ne peut pas raisonner uniquement sur les pics ou même sur les périodes de canicule mais sur l’ensemble des saisons. «Les analyses mensuelles sont délicates», prévient Jean-Michel Soubeyroux, directeur adjoint scientifique à la Direction de la Climatologie et des Services climatiques à Météo-France. «Lorsque nous effectuons des analyses climatiques, nous parlons plutôt en saisons. La seule tendance claire, ce sont que les étés et les printemps se réchauffent plus vite (+ 0,4°C par décennie) que les hivers et les automnes (+0,1°C par décennie) ces 30 dernières années.» Ce changement est susceptible d’apporter des bouleversements importants concernant les conditions de vie et les productions agricoles notamment. Il faudra sans doute commencer à remettre en question l’hyper concentration urbaine qui constitue en été un véritable radiateur et qui pollue de plus en plus avec la généralisation de la climatisation. Pour l’agriculture il faudra sans doute envisager une modification de la nature des plantations et de leurs conditions de production. Par exemple faudra-t-il arrêter de faire du maïs dans des régions dont le climat est mal adapté à cet de production mais on pourra comme en Afrique faire deux  récoltes de plantes différentes.

0 Réponses à “Des étés à 50 degrés”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol