Le Retard de l’EPR de Flamanville va décaler la fermeture de Fessenheim

Le Retard de l’EPR de Flamanville va décaler la fermeture de Fessenheim  

 

Un report de mise en service en 2020 au lieu de 2018 et l’objectif de coût de construction est porté de 10,5 à 10,9 milliards d’euros (soit une hausse de la facture de 400 millions d’euros). Ces nouveaux retards de Flamanville repoussent, de facto, la fermeture programmée de la centrale nucléaire de Fessenheim, dans le Haut-Rhin. En effet, l’accord trouvé au moment de la loi de transition énergétique de 2015 prévoit que le chargement du combustible de l’EPR de Flamanville coïncide avec la fermeture de la centrale haut-rhinoise. Cette fermeture « est liée au démarrage de l’EPR de Flamanville. Le retard d’un an du chargement du combustible de l’EPR de Flamanville, au quatrième trimestre 2019, décale donc l’arrêt de la centrale de Fessenheim », a déclaré un porte-parole du ministère de la Transition écologique. Et de poursuivre : »Il revient à l’exploitant d’en détailler les échéances précises » et « ce délai d’un an sera mis à profit pour mettre en œuvre le projet de territoire. »

0 Réponses à “Le Retard de l’EPR de Flamanville va décaler la fermeture de Fessenheim”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol