Air France : le candidat Capron victime des lobbyistes

Air France : le candidat Capron victime des lobbyistes

 

 

Air France est décidemment une  entreprise à part y compris en ce qui concerne sa gouvernance. D’abord on a choisi un président intérimaire sans doute pour déstabiliser un peu plus l’entreprise. Ensuite tous les lobbyistes se regroupés pour écarter Philippe Capron au motif qu’il n’était pas du sérail aérien. Un reproche qu’on aurait pu faire à Spinetta l’un des PDG les plus durables d’Air France. Philippe Capron, avait effectivement un gros défaut celui d’avoir relativement réussi comme directeur financier de Veolia. Une tare majeure pour les lobbyistes de tout poil. Dans une lettre révélée par le Financial Times et que Le Figaro s’est procurée, envoyée à la présidente intérimaire de la compagnie, Anne-Marie Couderc, le candidat recalé ne mâche pas ses mots. «Jusqu’au mercredi 20 juin, ce recrutement s’était conformé au processus classique des sociétés privées dotées d’une bonne gouvernance», raconte Philippe Capron. Le comité des nominations se serait arrêté sur un seul nom: le sien. Mais «une intervention extérieure a bloqué ce processus, marquant un curieux dévoiement de la gouvernance de cette entreprise privée dont l’État ne détient que 14%». En clair: Bercy a bloqué sa nomination. «Cette décision a ouvert la boîte de Pandore, donnant l’occasion à tous ceux qui estiment avoir le droit de cogérer l’entreprise d’avancer leurs agendas particuliers», poursuit le candidat malheureux. Il dénonce «une coalition d’intérêts hétéroclites».

0 Réponses à “Air France : le candidat Capron victime des lobbyistes”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol