Bétonnage du littoral : la majorité recule

Bétonnage du  littoral : la majorité recule 

 

Le gouvernement voulait ouvrir la porte au bétonnage du littoral en revenant sur la loi de 1986 à travers une disposition du projet de loi logement. Par parenthèse, on voit mal en quoi le bétonnage du littoral aurait servi la cause de la construction de logement à caractère accessible. C’était evidemmenet une  concession faite au lobby immobilier et fiancer.  L’un des amendements contestés qui était porté le gouvernement  permettait au cas par cas, le « comblement des dents creuses », ces parcelles vides situées entre deux bâtiments construits dans un même hameau. Pour les associations de défense de l’environnement comme France nature environnement, il s’agissait d’une brèche dangereuse dans la loi de 1986 puisqu’aurait été autorisée  »la densification des hameaux de bord de mer, au risque de leur conférer le statut de village », qui aurait donc ensuite été ramené au principe de continuité pour les espaces urbains…  Vendredi, le gouvernement a finalement voulu éviter « des interprétations malencontreuses ». Cette « possibilité de densifier les formes urbaines intermédiaires entre le village et l’urbanisation diffuse » ne pourra pas « s’appliquer ni dans la bande des 100 mètres » (du littoral, ce qui n’était déjà pas prévu) ni « dans les espaces proches du rivage », selon les nouveaux amendements adoptés. D’autres amendements LR et LREM ont également été votés pour que ces constructions « soient réservées aux logements et aux services publics » d’une part et que « l’autorisation soit refusée » lorsqu’elles sont « de nature à porter atteinte à l’environnement ou aux paysages ».

0 Réponses à “Bétonnage du littoral : la majorité recule”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol