Notre Dame des landes : la fin du cirque

Notre dame des landes : la fin du cirque

 

Pour faire sans doute diversion, les pouvoirs ont subitement décidé d’aller afronter les écolos marginaux de Notre Dame des landes avec 2500 militaires. Une opération ridicule   »Tout ce qui était évacuable a été évacué », a déclaré Emmanuel Macron, sur TF1. La préfète de Loire-Atlantique, Nicole Klein, « annonce donc la fin des opérations menées par les gendarmes » sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. A Ouest-France, jeudi 12 avril, elle assure aussi qu’elle va « reprendre les négociations avec l’Acipa (association d’opposants à l’aéroport) et ceux qui le veulent ». Jeudi soir, les forces de l’ordre sécurisent toujours les alentours de la ZAD et malgré l’annonce de la fin des opérations d’expulsion, la tension demeure. Dix gendarmes ont été blessés dans une « embuscade ». « Il y aura maintenant dans les prochains jours un travail sous l’autorité de la préfète qui consiste à permettre aux projets agricoles légaux organisés de se faire », a déclaré Emmanuel Macron, sur TF1. « Je souhaite que les agriculteurs sur place puissent être entendus, pas les gens qui cherchent à créer le trouble », a-t-il ajouté.

0 Réponses à “Notre Dame des landes : la fin du cirque”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol