« Offre raisonnable d’emploi » ? Le concept flou

« Offre raisonnable d’emploi » ? Le concept flou

 

 

Le moins que l’on puisse dire c’est que cette définition paraît particulièrement floue. Elle existait d’ailleurs déjà dans les textes mais n’étaient pas appliquées car guère applicable. La nouvelle définition du gouvernement n’est gère plus éclairante : Le chômeur ne pourrait pas refuser plus de deux fois sans s’exposer à des sanctions pour sa  mauvaise volonté.  Une offre impliquant un temps de trajet d’une heure ou 30 kilomètres maximum  »est considérée comme une offre raisonnable d’emploi ». Encore faut-il que l’offre corresponde aux compétences et qu’elle ne contienne pas de contraintes impossibles à remplir (horaire par exemple). En outre le plus souvent,  les offres seront des CDD parfois de durées très limitées. Cela concerne surtout les chômeurs peu qualifiés qui pourraient subir uen perte de revenus. En effet, il faudra intégrer les frais de transport. Or faire 60kms par jour représente une dépense de l’ordre de 300 euros par mois. Une sérieuse ponction pour des salaires souvent au SMIC (1150 euros nets). De toute évidence cette dimension n’a pas été intégrée. Au lieu de cette menace en cas de refus dune offre dite raisonnable, on ferait mieux de vérifier comme quelles sont les effortts et les démarches qu’effectue le chômeur pour se réinsérer.

 

0 Réponses à “« Offre raisonnable d’emploi » ? Le concept flou”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol