Baisse popularité Macron : overdose de com.

Baisse popularité Macron : overdose de com.

Finalement après avoir tutoyé les sommets, Macron se retrouve au plus bas,  celui qu’il avait atteint juste après l’été. Autrement dit, en deux mois à peine il a reperdu tout ce qu’il avait regagné. En cause non pas son immobilisme mais au contraire uen activisme un peu confus concernant des réformes assez mal préparées (Unedic, formation permanente, SNCF par exemple) Macron veut tellement montrer qu’il est le grand réformateur  (et indéniablement il ya du pain sur la planche en France à commencer par la réforme de l’Etat) qu’il en confond vitesse et précipitation. En outre comme les français devront attendre 2019 pour voir concrètement les fruits de sa politique, le décalage grandit entre la vision des élites et celle des citoyens moyens. Dernier élément l’overdose de communication de Macron qui met en scène à son profit tous les événements un peu favorable (dernier exemple en date l’extension du parc de loisirs de Disneyland) décidée depuis des années. Trois sondages successifs actent une nouvelle chute de popularité qui témoigne de fracture.  C’est surtout la popularité de Macron qui est affecté sans doute parce que son image est hypothéquée par cette étiquette de président des riches aussi parce qu’il apparait parfois un peu suffisant voire arrogant. A la différence de son premier ministre qui sur se terrain montre davantage de pédagogie et de tempérance.  Après l’IFO et Odoxa, un troisième sondage constate la chute de Macron.  Dans le baromètre politique BVA-Orange pour RTL et La Tribune Macron perd ainsi quatre points et dispose de 43% d’opinions favorables. Le président de la République se rapproche de son plus mauvais score atteint en octobre 2017 (42%). Paradoxalement, Édouard Philippe résiste mieux avec 47% (+2) de bonnes opinions. Le Premier ministre semble bénéficier dans une certaine mesure de son positionnement « d’homme de la mise en œuvre des réformes ». Certains évoquant même le fait qu’il « assume son rôle de bouclier ». Si Emmanuel Macron conserve une majorité de bonnes opinions auprès des personnes âgées de 65 ans et plus (51%, -1 point), les 35-49 ans sont beaucoup plus sévères avec le Président de la République (32%, -6 points depuis janvier et -16 points depuis décembre). Le chef de l’État a également perdu 11 points depuis le mois de décembre chez les salariés du public (32%). La question du pouvoir d’achat est centrale dans la nombreuse liste des reproches. L’image de président des riches colle toujours à la peau d’Emmanuel Macron, dont l’attitude est parfois qualifiée d’arrogante et brutale. Le choix de recourir aux ordonnances pour reformer la SNCF déplaît par exemple à une partie des Français. Certains font par ailleurs part d’un sentiment de trop-plein de réformes, qui peut générer une certaine angoisse. Si Nicolas Hulot reste la personnalité politique préférée des Français, sa cote d’influence enregistre une baisse de 3 points (36%). Le ministre de la Transition écologique voit notamment sa cote d’influence reculer chez les femmes (36%, -6), ce qui n’est sans doute pas sans lien avec les révélations concernant des accusations de violence sexuelle émises à son encontre. Laurent Wauquiez perd également 3 points, mais reste très populaire dans son camp. Malgré ses propos polémiques tenus à Lyon69% des républicains lui font confiance pour les années à venir. Enfin, à quelques jours du congrès du Front national,  Marion Maréchal Le Pen est toujours plus populaire que sa tante chez les sympathisants frontistes. À noter que la plus forte percée est pour Nicolas Dupont-Aignan qui gagne 19 points.

0 Réponses à “Baisse popularité Macron : overdose de com.”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol