• Accueil
  • > social
  • > Grève SNCF: Pepy n’y croit pas, il a tort !

Grève SNCF: Pepy n’y croit pas, il a tort !

Grève SNCF: Pepy n’y croit pas, il a tort !

Pepy aura surtout réussi dans le com. de la SNCF et à contrôler les conflits à la SNCF. Pour le reste, sa gestion a été assez approximative. Cette fois encore il s’efforce de déminer le terrain et affirme qu’il ne croit pas à une grève de la SNF. Il a bien tort car là c’est l’existence même de l’entreprise qui est en cause et de toute façon le rail ne s’en tirera pas uen nouvelle fois avec uen énième fausse réforme.  Après avoir été reçu lundi à Matignon dans le cadre des concertations sur la réforme ferroviaire à venir, le PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, a tenté mardi matin de rassurer les cheminots, appelés à une mobilisation nationale le 22 mars. «On ne peut pas accepter que certains stigmatisent les cheminots», a-t-il affirmé au micro de France Info. Les salariés de la SNCF ne sont «pas des privilégiés», a-t-il ajouté, reprenant les termes de Dominique Bussereau, ancien ministre des Transports. «Le personnel a un statut. La question c’est, quand il y aura la concurrence, est-ce qu’on recrutera toujours sous le même statut ou en CDI?», s’interroge-t-il. Sur ce point, il affirme n’avoir «pas d’opinion personnelle. C’est une question politique.» Interrogé sur une autre piste sensible, évoquée dans le rapport, à savoir le changement de la SNCF en «sociétés nationales à capitaux publics», Guillaume Pepy là encore démine. «La privatisation? Même pas en rêve», lance-t-il. Et d’ajouter: «une société nationale c’est une société qui ne peut pas être privatisée». Alors que la ministre des Transports a dit dimanche qu’il y avait «urgence» à réformer le rail, Pepy estime que «ça va à la fois vite, et en même temps on prend le temps de la concertation avec les cheminots, les usagers et nous.». . Le patron de la SNCF a d’ailleurs affirmé qu’il ne s’attendait pas à une grève des cheminots contre la réforme. Pour lui «la concertation» permettra d’éviter ce mouvement. Le gouvernement a justement entamé lundi des concertations avec les acteurs du secteur en vue de la réforme à venir. Pour le PDG de la SNCF, c’est la bonne méthode. «Bien sûr, l’inquiétude est là. La bonne réponse c’est d’écouter. Avec la concertation, il y a moins de tensions».

 

0 Réponses à “Grève SNCF: Pepy n’y croit pas, il a tort !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol