EDF : résultats médiocre en 2017

EDF : résultats médiocre en 2017

Bénéfice en hausse en 2017 mais de manière un peu artificielle afin notamment de soutenir le cours de l’action. EDF a souffert en 2017.  le bénéfice net du groupe a certes progressé de 11,3% à 3,2 milliards d’euros -aidé par la plus-value enregistrée sur la cession d’une part du réseau RTE-, son excédent brut d’exploitation (Ebitda) a quant à lui plongé de 16,3% à 13,7 milliards d’euros. En cause une réduction de la production. La production nucléaire française a reculé de 1,3% à 379,1 térawatts-heure (TWh) l’an dernier en raison d’indisponibilités techniques et d’arrêts pour maintenance, mais aussi de l’arrêt temporaire de la centrale du Tricastin (Drôme) pour des travaux à la demande de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN).  La production hydraulique a, de son côté, souffert d’un manque de pluie. En 2018, EDF  table aussi sur une production nucléaire en France supérieure à 395 térawatts-heure (TWh), contre 379 TWh en 2017, avant de décliner en 2019 en raison notamment de la fermeture programmée de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin), qui ne sera pas encore pleinement compensée par le démarrage de l’EPR de Flamanville (Manche), qui doit monter en puissance progressivement. Le groupe propose un dividende de 0,46 euro par action au titre de 2018, avec l’option maintenue d’un paiement en actions nouvelles.

 

0 Réponses à “EDF : résultats médiocre en 2017”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol