Fin des promos à -70 % »

Fin des promos à -70 % »

INTERVIEW

Thierry Cotillard, président d’Intermarché, explique dans le JDD qu’il renonce volontairement aux maxis promos par exemple qui ont concerné Nutella ou Pampers. Des explications qui ont du mal à convaincre car en vérité le distributeur ne fait que se soumettre auparavant au nouveau dispositif législatif découlant des États généraux de l’alimentation. Chacun sait qu’Intermarché, comme la plupart des autres grands distributeurs, pratique la philosophie du toujours moins cher sur des produits d’appel pour que les gogos de consommateurs complètent leur caddie avec des produits dont ils n’ont pas besoin. C’est la logique même de la politique commerciale de ces grandes enseignes. Interview dans le JDD

Pourquoi cette campagne de promotion sur le Nutella à prix cassés qui a fait polémique?
Cette promotion exceptionnelle s’inscrit dans notre volonté de répondre aux attentes des consommateurs en matière de pouvoir d’achat, comme toujours depuis notre création en 1969. Elle est intervenue durant la période des soldes, avec un stock limité de plus d’un million de pots, et en quantité limitée à trois pots par consommateur. Je vous révèle que cette opération n’a pas été réalisée sans partenariat avec le groupe Ferrero, qui nous avait signé un mandat. En revanche, Intermarché a fixé le prix de vente. Cette opération, en période de soldes, est cofinancée d’une part par l’industriel et d’autre part par nos soins.

 

Dans la foulée, vous avez lancé une promotion semblable sur les couches Pampers. Allez-vous poursuivre ces opérations « coup de poing »?
Nous sommes aujourd’hui dans une période de transition, en attendant le nouveau dispositif législatif issu des Etats généraux de l’alimentation. Concernant les promotions sur les produits agricoles et à forte composante agricole, nous sommes pleinement dans l’esprit des EGA avec un plafonnement à 34 %. Concernant les produits non agricoles ou fortement transformés par les multinationales agroalimentaires, nous continuons à recevoir de leur part des propositions de campagnes de réductions de prix entre 30 et 50 %. Les consommateurs le souhaitent. Certains grands industriels aussi, leur modèle économique étant construit sur les volumes. Durant les prochains mois, jusqu’à ce que la loi soit votée, il va donc certainement y avoir encore des promotions fortes sur des produits transformés par les grandes multinationales agroalimentaires.

Donc vous n’allez plus faire de telles opérations à -70 %?
Oui, les promotions à -70 %, nous sommes maintenant dans l’obligation de les arrêter. Mais nous continuerons à proposer de bonnes affaires à nos clients pour certains produits de grande consommation non agricoles ou fortement transformés.

0 Réponses à “Fin des promos à -70 % »”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol