Chine Macron : des promesses à concrétiser

 Chine Macron : des promesses à concrétiser

 

On sait que Macron a voulu éviter l’obstacle du respect des promesses faites entre les deux pays. Pour cela, d’une part il a évité d’indiquer les sommes financières en jeu suite aux accords considérant que ce type d’annonce n’était pas toujours suivi d’effet. Restent les réalités,  à savoir que la balance des échanges avec la Chine est déficitaire de 30 milliards pour la France et que ce n’est pas seulement un accord avec Areva, des achats d’Airbus ou quelques autres projets industriels qui permettront de rééquilibrer la balance. Certes l’industrie représente un enjeu important et la France avec sa technologie peut participer au développement chinois. Mais il faudra aussi ouvrir le marché des services y compris financiers, autoriser  les investissements dans le secteur public chinois enfin lever les barrières à l’exportation des produits agricoles français.  L‘embargo chinois sur la viande bovine française devrait être totalement levé dans les six prochains mois et un déblocage est attendu pour le porc et le lait pour nourrissons. Un travail est parallèlement engagé sur les services financiers. Prié de dire pourquoi aucun montant global des accords n’était annoncé, Emmanuel Macron a répondu : “je ne souhaite pas donner le sentiment que cette visite est là pour venir chercher un maximum de contrats, avec un montant affiché très élevé». Dans le passé, des chiffres ont été communiqués lors de rencontres de ce type qui se sont révélés fantaisistes, a-t-il souligné, “donc, plutôt que les chiffres, je préfère le suivi”. À cette fin Macon a promis de revenir en Chine chaque année.

0 Réponses à “Chine Macron : des promesses à concrétiser”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol