Nucléaire : Areva sauvée par les Chinois

Nucléaire : Areva sauvée par les Chinois

 

Il est clair que l’accord passé avec les Chinois pour le retraitement de combustible nucléaire usé offre un sérieux ballon d’oxygène à Areva, Areva désormais recentré sur la gestion des combustibles usagés alors que le département réacteur a été transféré à EDF. Certes il reste encore la délicate question de la recapitalisation d’Areva mais l’accord sauve Areva pour des dizaines d’années.  Un chantier, colossal, devrait débuter en 2020 et durer une décennie. La première future usine franco-chinoise pourrait traiter jusqu’à 800 tonnes de combustibles usés par an, permettant d’en recycler une partie sous forme de « MOX », un mélange de plutonium usagé et d’uranium, selon les technologies développées par New Areva, désormais recentré sur la gestion du cycle du combustible, sur son site de La Hague en France (dans la Manche). En Chine, il s’agira du tout premier site de retraitement des déchets radioactifs, aujourd’hui stockés dans des piscines temporaires, malgré l’existence de 38 réacteurs en activité ainsi que de 20 en construction, soit un tiers des réacteurs en chantier dans le monde, selon la World Nuclear Association, qui en dénombre également une quarantaine « en projet ». Dans environ six mois devrait notamment être mis en fonction le réacteur EPR construit par EDF dans le sud de la Chine, a également annoncé mardi la présidence française. Il représenterait ainsi le premier EPR opérationnel dans le monde, avant ceux en chantier à Flamanville (France) et en Finlande, qui ont subi de nombreux retards et surcoûts.

0 Réponses à “Nucléaire : Areva sauvée par les Chinois”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol