Démission de Boubakeur du Conseil du culte musulman

Démission de Boubakeur du  Conseil du culte musulman

Boubakeur démissionne du conseil français du culte musulman pour n’avoir pas été invité à l’Élysée lors de la cérémonie des vœux aux autorités religieuses. La Grande mosquée de Paris (GMP) a en effet annoncé, ce mercredi 3 janvier, son retrait du Conseil français du culte musulman (CFCM). La cause ? Cette décision est liée à l’absence de Dalil Boubakeur à la traditionnelle cérémonie d’échange de vœux, qui sera présidée jeudi par Emmanuel Macron. C’est la première fois depuis près de 25 ans que Boubakeur ne fera pas partie des invités à cette cérémonie. « La Grande mosquée de Paris s’étonne que son Recteur, le Docteur Dalil Boubakeur, n’ait pas été convié à la traditionnelle cérémonie des vœux du président de la République aux autorités religieuses à l’occasion du nouvel an », écrit la GMP dans un communiqué. chaque culte étant représenté par deux personnes, le CFCM, l’interlocuteur musulman officiel de l’État, le sera par son président en exercice depuis juillet Ahmet Ogras (proche de la Turquie) et le prédécesseur de celui-ci, Anouar Kbibech (de sensibilité marocaine), rappelle la radio Europe 1. Cette décision marque une accélération du déclin de l’influence de la Grande mosquée de Paris. En fait  ce qui est sans doute reprocher par les pouvoirs publics c’est la relative inertie de la mosquée de Paris en dépit des qualités personnelles de Boubakeur. Mais un reproche qui peut aussi être fait au CFCM. Le conseil français du culte musulman ne pas vraiment le rôle de médiation pour intégrer la pratique de cette religion dans les coutumes et les lois françaises. Pour tout dire son silence est souvent assourdissant.

0 Réponses à “Démission de Boubakeur du Conseil du culte musulman”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol