Les Etats-Unis refusent l’achat de Moneygram par le chinois Alibaba

Les Etats-Unis refusent l’achat de Moneygram par le chinois Alibaba

 

  •  

 

Un refus motivé par l’intérêt national et le risque de voir les chinois disposer des données financières des citoyens américains. Le spécialiste américain des paiements électroniques MoneyGram International et Ant Financial Services, bras financier du géant chinois du commerce en ligne Alibaba Group Holding, ont annoncé mardi renoncer à leur projet de fusion en raison de l‘opposition des autorités américaines. Dans un communiqué commun, les deux groupes expliquent que l‘offre de 1,2 milliard de dollars (près de 1,0 milliard d‘euros) d‘Ant Financial sur MoneyGram n‘a pas reçu l‘aval du Comité américain des investissements étrangers (CFIUS). Ce dernier se prononce sur les opérations transfrontalières susceptibles de poser un risque pour la sécurité nationale. “Malgré nos efforts incessants pour travailler de manière constructive avec le gouvernement américain, il est maintenant devenu clair que le CFIUS n‘autorisera pas cette fusion”, a déclaré Alex Holmes, le directeur général de MoneyGram. L‘action MoneyGram chutait de 8,5% à 12,06 dollars dans les échanges d‘après-Bourse à Wall Street, à un plus bas de près d‘un an. Selon des sources proches du dossier, MoneyGram et Ant ont proposé à trois reprises des concessions pour tenter d‘obtenir le feu vert du CFIUS, dont les inquiétudes portaient principalement sur la sécurité de données pouvant servir à identifier des citoyens américains.

0 Réponses à “Les Etats-Unis refusent l’achat de Moneygram par le chinois Alibaba”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol