Chômage : pas d’éclaircie

Chômage : pas d’éclaircie

 

 

 

D’après certains analystes tous les indicateurs économiques seraient au vert ; malheureusement, cela ne se traduit absolument pas en matière d’emploi. Effectivement la croissance redresse un peu, on espère même un quatrième trimestre au-dessus des prévisions. Au total la croissance française pourrait approcher les 2 % en 2017. Le les investissements augmentent également et le climat des affaires est au beau fixe. Les statistiques du chômage, elles, font du yo-yo mais globalement sur un an le nombre de chômeurs augmente qu’il s’agisse  de la catégorie A ou des autres catégories. En cause, le faite que de nombreux emplois aidés sont en nette diminution mais aussi surtout une croissance qui n’est pas encore suffisamment dynamique pour créer des soldes  significatifs d’emplois dans le privé. La bataille pour l’emploi est encore loin d’être gagnée par le gouvernement d’autant plus que certaines réformes structurelles ne donneront pas d’effet avant plusieurs années. Le nombre de demandeurs d‘emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A (sans aucune activité) a en effet progressé de 0,2% le mois dernier pour s’établir à 3.483.600, soit 8.000 de plus qu’à fin septembre. En septembre, il avait reculé de 1,8%, diminuant de 64.800 sur le mois, soit sa plus forte baisse depuis le début de cette série statistique en 1996.En ajoutant les catégories B et C (personnes exerçant une activité réduite), le nombre d‘inscrits à Pôle emploi reste stable, avec 100 personnes supplémentaires en un mois, à 5.616.000 (5.923.200 en incluant les départements d‘Outre-mer, également stable sur un mois).Sur un an, le nombre de demandeurs de catégorie A progresse de 0,2% tandis que le total des inscrits dans les catégories A, B et C augmente de 2,8%. Au total, depuis le début de l‘année, le nombre de demandeurs d‘emploi s‘inscrit en hausse de 16.500 pour la seule catégorie A mais progresse de 152.200 en prenant également en considération les catégories B et C. Cette progression du nombre d‘inscrits dans les trois catégories ABC depuis le début de l‘année – qui efface la baisse enregistrée sur l‘ensemble de l‘année 2016 – s‘inscrit en parallèle d‘un recul marqué des inscrits à Pôle emploi non disponibles et donc non tenus de chercher un emploi.  En octobre, les effectifs de la catégorie D (sans emploi pour cause de formation ou de maladie par exemple), notamment été alimentés jusqu’à la mi-année par le plan de formations supplémentaires des chômeurs mis en place sur la fin du quinquennat de François Hollande, refluent de 0,7% sur un mois et chutent de 17,3% sur un an.

0 Réponses à “Chômage : pas d’éclaircie”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol