Un nouveau sommet climat

Un nouveau sommet  climat

Pour maintenir son avantage sur la scène internationale, Emmanuel Macron  veut organiser un nouveau sommet le 12 décembre sur le climat. Une manière pour lui de conserver le leadership sur ce terrain et de renforcer sa posture internationale tant au plan de l’union européenne qu’au plan mondial. Une manière aussi d’isoler un peu plus le président américain qui a confirmé leur de la réunion récente du G20 à Hambourg son retrait de l’accord de Paris. La manœuvre d’Emmanuel Macron vis-à-vis de Trump  est habile. D’un côté il l’invite au défilé du 14 juillet pour commémorer le centenaire de l’entrée en guerre des États-Unis lors de la première guerre mondiale mais de l’autre il organise une coalition climatique contre le président des États-Unis ;  cela sans trop d’effets de manches pour montrer qu’il ne recherche pas le conflit mais la voix diplomatique et qu’ils comptent sur la capacité d’évolution des partenaires concernés. Le président de la République a en effet annoncé samedi à Hambourg qu’il allait réunir le 12 décembre un nouveau sommet sur la lutte contre le réchauffement climatique, deux ans après l’accord de Paris.  «Le 12 décembre prochain, deux ans après l’entrée en vigueur de l’accord de Paris, je réunirai un nouveau sommet afin de prendre de nouvelles actions pour le climat, notamment sur le plan financier», a-t-il déclaré lors de sa conférence de presse de clôture du sommet international. Cette réunion se tiendra en France et visera à «mobiliser les financements privés et publics» promis en décembre 2015 et à «identifier les projets» concrets qui devront être soutenus. Cette annonce intervient alors que les 20 chefs d’Etat réunis vendredi et samedi ont entériné dans une déclaration commune le retrait des Etats-Unis des accords de Paris. Début juin, la décision de Donald Trump de revenir sur ces accords avait poussé Emmanuel Macron à exprimer ses regrets en anglais, s’offrant un coup de pub mondial avec son désormais célèbre «Make our planet great again».Samedi, le locataire de l’Elysée a assuré qu’il croyait encore en un changement de direction de la part de son homologue américain. «Je ne désespère jamais de convaincre, je pense que c’est un devoir compte-tenu de la fonction qui est la mienne et un trait de caractère», a-t-il fait valoir.

 

 

 

0 Réponses à “Un nouveau sommet climat”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol