Mobile : couvrir aussi les zones rurales

Mobile : couvrir aussi les zones rurales

  • C’est ce que souhaitent les associations de maires des communes concernées. Certaines zones ne sont en effet couverte que par la 3G,  la 2G voire pas du tout alors qu’on s’apprête à lancer la 5G. Une insuffisance qui s’ajoute à une mauvaise ou une absence de couverture par Internet. Si les grandes sociétés de télécoms se déchirent  pour obtenir les plus grandes parts de marché dans les zones très denses par contre elles sont peu intéressées pour couvrir les zones isolées. Le célèbre humoriste Alphonse avait proposé de mettre les villes à la campagne ;  peut-être une solution pour qu’enfin tous les Français puissent disposer aussi bien de téléphonie mobile que d’Internet. « Nous sommes très préoccupés par le débat parlementaire sur la couverture numérique du territoire, en particulier l’examen du projet de loi relatif à la montagne. Les intentions du législateur en la matière sont parfaitement louables mais ses orientations nous paraissent contre-productives », avait déclaré sans complexe les PDG de Bouygues Telecom, Olivier Roussat, d’Orange, Stéphane Richard et de SFR, Michel Paulin dans leur lettre commune.  « Au législateur, nous voulons dire avec respect et franchise que vouloir décider par la loi, à la place des opérateurs, les modalités selon lesquelles ils devront investir et construire leurs réseaux mobiles dans des parties entières du territoire, en les contraignant à adopter certaines formes d’organisation et de mutualisation de leurs installations, n’aura pas l’effet attendu .les collectivités rurales  ont donc demandé lundi au gouvernement de revoir la stratégie de l’Etat en termes de couverture mobile des zones rurales et un plus grand effort d’investissement via un « plan France mobile ». Ces associations demandent la révision de la « définition des zones dites ‘couvertes’ », avec en particulier  »un degré de précision infra-communal traduisant la réalité de cette couverture en secteur rural », selon leur communiqué. Ces demandes sont faites par l’Association des maires de France (AMF), l’Assemblée des départements de France, Région de France ainsi que l’Association nationale des élus de la montagne (Anem), l’Association des maires ruraux de France (AMRF) et l’Association des villes et collectivités pour les communications électroniques et l’audiovisuel (Avicca).  « . Les élus souhaitent également que les capacités d’investissement des opérateurs ne subissent plus « les coûts d’acquisition des licences imposés par l’Etat ». La dernière attribution de fréquence, conclue en novembre 2015, avait concerné la bande des 700 MHz, jusqu’ici utilisée par la télévision, et avait rapporté 2,8 milliards d’euros à l’Etat. D’autres pays en Europe, tels que la Belgique, ont fait le choix d’attribuer des fréquences gratuitement en échange d’objectifs d’investissements imposés aux opérateurs. Les associations demandent enfin que la couverture totale du territoire en 5G soit réalisée dans les cinq années suivant le lancement commercial de cette dernière, alors que la 4G, lancée commercialement fin 2012, n’est toujours pas déployée partout.

 

0 Réponses à “Mobile : couvrir aussi les zones rurales”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol