FN : la défaite de Marine Le Pen

FN : la défaite de Marine Le Pen

 

21% aux présidentielles pour le FN, un score déjà décevant puisque Marine Le Pen se voyait déjà au second tour. Nouvelle déception avec ce score de 14% aux législatives qui ne donnera au FN que quelques députés. Le premier tour des élections législatives a sonné dimanche comme un nouveau revers pour le Front national, qui ambitionnait il y a encore quelques semaines d’envoyer une délégation massive à l’Assemblée nationale mais en est désormais réduit à espérer avoir une poignée de députés. En cause toujours le désastre du débat Macron-Le Pen où la candidate du FN s’est complètement écroulée. En outre depuis,  il y a risque d’explosion avec la polémique sur le rapport à l’euro et à l’Europe. Clairement Marine Le Pen a montré ses limites et constitue sans doute maintenant le principal obstacle pour le FN pour ses ambitions de parti de gouvernement. La faiblesse du Front National tient à la personnalité de son leader mais aussi aux contradictions de ses orientations. Il ne faut cependant guère compter sur un changement à la tête du Front National dont  la caractéristique est d’avoir une direction complètement cadenassée. Pas étonnant si Florian Philippot commence à prendre son indépendance à l’occasion du débat sur les positions européennes du Front national. Avec sa personnalité, sa rhétorique et son amateurisme,  Marine Le Pen a sans doute atteint le seul de ses compétences et constitue de fait aujourd’hui un handicap pour le Front national. Ce qu’a compris Marion Maréchal Le Pen qui s’est mise en retrait du parti pour l’ensemble des raisons évoquées. L’audience du Front National a nettement reculé leur du premier des législatives. C’est une quasi-stagnation par rapport au scrutin de 2012, lors duquel le FN avait obtenu 13,60% des suffrages au premier tour et fait élire in fine deux députés – Gilbert Collard et Marion Maréchal-Le Pen. Les instituts projettent cette fois un maximum de dix sièges pour la formation, soit moins que les 15 requis pour former un groupe parlementaire dont rêvaient les cadres dirigeants. »Il y a un tassement qui est plus important que ce qu’on espérait entre la présidentielle et les législatives mais il y a toujours eu ce phénomène-là depuis 2002 à toutes les élections présidentielles », a dit le secrétaire général du FN. Ces dernières semaines, partisans et adversaires de Florian Philippot se sont livrés à des échanges acerbes, sans attendre un congrès attendu pour la fin 2017 ou le début 2018.

0 Réponses à “FN : la défaite de Marine Le Pen”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol