BCE : maintien des taux et de la politique accommodante

BCE : maintien des taux et de la politique accommodante

 

Comme c’était prévisible  pas de hausse des taux et maintien de la   politique monétaire ultra-accommodante. En cause le fait que la reprise en Europe est encore relativement fragile et que l’inflation est moins importante que prévu. D’après Eurostat, au premier trimestre, la croissance est plus soutenue qu’initialement estimée: la plus forte depuis deux ans mais encore modestes La BCE prévoit désormais 1,5% d’inflation cette année, soit 0,2 point de moins qu’en mars. L’indicateur est redescendu à 0,9% dans la zone euro, en mai après 1,2% en avril tandis que l’inflation globale a reculé à 1,4% contre 1,9%. Ceci reste loin de l’objectif d’une inflation légèrement inférieure à 2% sur un an, considérée par l’instance européenne comme un signe de bonne santé pour l’économie. Le président de la BCE a également fait un point sur l’emploi : s’il a beau repartir en zone euro, bon nombre de ces créations de postes sont de « faible qualité », avec des salaires modestes qui pèsent sur l’inflation, a déploré Mario Draghi. Et d’ajouter que la nature de ces créations d’emplois  »pourrait bien être ce qui ralentit la progression des salaires nominaux », soit le principal facteur qui détermine l’inflation sous-jacente (hors énergie et prix de l’alimentation). En outre l’environnement international est encore marqué par de nombreuses incertitudes tant aux États-Unis qu’au Royaume-Uni. « Les déclarations d’aujourd’hui (jeudi) ont été largement conformes aux attentes et la solidité récente de l’euro est susceptible de se maintenir », juge toutefois Tim Graf, directeur de la stratégie macro de State Street Global Markets EMEA. La journée, particulièrement chargée, a été marquée aussi par les élections législatives anticipées en Grande-Bretagne, dont les résultats seront connus tard dans la soirée en Europe, et par le témoignage sans grande surprise devant le Sénat américain de James Comey, l’ancien directeur du FBI limogé par Donald Trump alors qu’il enquêtait sur l’ingérence présumée de la Russie dans la campagne présidentielle américaine. Sur le marché des changes, la livre sterling recule un peu face au dollar et à l’euro dans l’attente du verdict des urnes au Royaume-Uni. Les investisseurs misent cependant sur une victoire du Parti conservateur de Theresa May. Toujours aussi volatils, les cours du brut paraissent vouloir se stabiliser après avoir plongé jeudi en réaction à l’annonce d’une hausse inattendue des stocks de brut et d’essence aux Etats-Unis la semaine dernière.

0 Réponses à “BCE : maintien des taux et de la politique accommodante”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol