Rupture entre l’Arabie Saoudite et le Qatar

Rupture entre l’Arabie Saoudite et le Qatar

 

L’Arabie saoudite, l’Egypte, les Emirats arabes unis et Bahreïn ont rompu lundi leurs relations diplomatiques avec le Qatar, qu’ils accusent de promouvoir le terrorisme, ce qui a provoqué une crise diplomatique sans précédent depuis plusieurs années entre grandes puissances du monde arabe. L’Iran chiite, ennemi juré de Ryad qui est aussi l’une des principales cibles de l’initiative, l’a immédiatement imputée au président américain. Donald Trump s’est rendu fin mai en Arabie saoudite. La crise menace le prestige international du Qatar, où se trouve une importante base de l’armée américaine et qui doit organiser la Coupe du monde de football en 2022. Ryad accuse notamment Doha de relayer l’idéologie de mouvements jugés hostiles via l’influente chaîne de télévision satellitaire Al Djazira. En 2014, les trois pays du Golfe avaient déjà rappelé leurs ambassadeurs à Doha en reprochant au Qatar ses liens avec les Frères musulmans après le renversement du président égyptien Mohamed Morsi, membre de la confrérie. Le Qatar « soutient de multiples groupes terroristes et religieux qui visent à déstabiliser la région, dont les Frères musulmans, l’Etat islamique et Al Qaïda, et assure constamment la promotion du message et du projet de ces groupes grâce à ses médias », dit l’agence de presse saoudienne SPA. Pour l’Egypte, la politique du Qatar « menace la sécurité nationale arabe et sème la discorde au sein des sociétés arabes dans le cadre d’un plan délibéré contre l’unité et les intérêts de la nation arabe ». L’émirat, qui tente depuis plusieurs années de se poser en médiateur dans les conflits de la région, se dit victime d’une campagne d’affaiblissement et nie toute ingérence dans les affaires de ses voisins du Golfe. « Cette mesure est injustifiée et fondée sur des affirmations et des allégations qui ne reposent sur aucune base factuelle », s’est indigné le ministère qatari des Affaires étrangères.  « La campagne de provocation fondée sur des mensonges a atteint le niveau de l’invention totale », poursuit-il. « Aucun pays de la région ne bénéficiera d’une aggravation des tensions », avertit quant à lui le ministère iranien des Affaires étrangères, qui prône le dialogue, tout comme la Turquie, proche des Frères musulmans et du Qatar. La Russie a quant à elle souhaité que la situation reste « stable et pacifique ».

0 Réponses à “Rupture entre l’Arabie Saoudite et le Qatar”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol