«Les Patriotes de Philippot : ringard pour Marine Le Pen

 «Les Patriotes  de Philippot : ringard pour Marine Le Pen

 

 

La bataille pour ou contre l’euro a commencé au Front National. Au-delà de cet enjeu c’est peut-être la question du leadership de l’extrême droite qui se pose. Philippot de son côté n’exclut pas de créer sa propre formation. Il vient en tout cas de lancer son mouvement des patriotes. Une initiative mal appréciée par Marine Le Pen. Le Pen qui n’a été prévenue qu’une trentaine de minutes avant l’annonce officielle de création du mouvement des patriotes par Philippot rapportait il y a quelques jours Le Parisien, ce qui n’avait pas manqué de susciter la colère de l’ex-candidate à la présidentielle. Interrogée par L’Opinion à l’occasion de sa campagne des législatives à Hénin-Beaumont, Marine Le Pen confirme une certaine distance avec l’initiative de son bras droit. «J’ai trouvé le calendrier quelque peu étonnant. Disons que ça aurait pu attendre. Ça crée des incompréhensions», confie Marine Le Pen, qui juge «ringard» le nom «Les Patriotes», choisi par Florian Philippot pour son association. Une incompréhension d’autant plus grande que le FN dispose déjà d’une structure destinée à accueillir les «patriotes» venus d’horizons divers, avec le RBM. Mais les capacités d’attraction de ce satellite du FN se sont avérées jusqu’ici modestes, à quelques exceptions près. On apprend cependant cette semaine dans Valeurs Actuelles que si l’association semblait prévue de longue date (le nom avait été déposé en avril 2015), elle ne serait qu’une coquille vide. «Il n’y a pas de compte bancaire, pas de déposition en préfecture, la structure en elle-même a été montée à l’arrache», lâche «un cadre majeur» dans l’hebdomadaire. «Mais bon, si le top des problèmes d’un parti politique, c’était ça, je signe tout de suite!», temporise au sujet des «Patriotes» Marine Le Pen, dans L’Opinion. En effet, son souci majeur du moment reste la cacophonie que véhiculent ses lieutenants au sujet de la sortie de l’Europe et du retour au franc. «Le débat ce ne sera pas “est-ce qu’on abandonne la souveraineté monétaire?” Mais il faut revoir notre calendrier et décider si on a une démarche active ou passive face à la disparition programmée de l’euro», plaide la fille de Jean-Marie Le Pen. Une ligne à même de satisfaire ceux qui en interne veulent tourner la page de ce point de programme jugé calamiteux pour l’opinion.

0 Réponses à “«Les Patriotes de Philippot : ringard pour Marine Le Pen”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol