Wauquiez : la « trahison » des Républicains pro Macron

 Wauquiez : la « trahison » des Républicains pro Macron  

Laurent Wauquiez lors d’un meeting à Jonage, dans la banlieue lyonnaise a fustigé les ralliements à Macron considérés comme une trahison.  «Ici, on ne renonce jamais à ses valeurs. Ici, personne n’a trahi pour les dorures des ministères, a expliqué l’ancien ministre devant près de 700 personnes. Nous, nous sommes de droite et nous sommes fiers d’être de droite. Une droite de conviction. Et elle n’est pas à vendre, nous ne fusionnerons jamais avec En marche!» Le chantre de la droite «qui ne s’excuse pas» s’est longuement appesanti sur la «trahison» de ses anciens amis. «Certains ont préféré se vendre plutôt que de rester fidèles à leurs idées, a-t-il expliqué. Je suis écœuré quand je vois ceux qui hier critiquaient violemment Emmanuel Macron et qui aujourd’hui se jettent dans ses bras.» S’il omet de citer les noms d’Édouard Philippe et de Gérald Darmanin, Laurent Wauquiez a concentré le tir sur le nouveau ministre de l’Économie.  Le signal envoyé par le vice-président de LR est très clair. Celui qui revendique être «resté fidèle à sa famille politique» – et que beaucoup pressentent candidat à la présidence du parti à l’automne – se veut le leader de ceux qui refusent «la main tendue» par Emmanuel Macron. Ni maintenant, ni après les législatives. «Nous, nous mettons l’intérêt du pays au-dessus des trahisons. Nous voterons évidemment les lois qui correspondraient à l’intérêt de la France – comme nous avons voté l’état d’urgence -, mais nous restons libres. Nous ne prêtons pas allégeance, parce que nos valeurs ne sont pas à vendre.». François Baroin  dans un jeu d’équilibriste met donc en garde contre ceux qui ne jurent que par Emmanuel Macron, mais aussi contre ceux qui ne jurent que par une opposition systématique. «Sous la présidence de Christian Jacob au groupe à l’Assemblée, la droite avait annoncé vouloir voter la déchéance de la nationalité», a-t-il rappelé en renvoyant la gauche à ses contradictions. «Ce n’est pas nous qui avons fait capoter la loi travail qui contenait des choses intéressantes, c’est la gauche, ce sont les frondeurs», a-t-il insisté ensuite. «Qu’on arrête pour les trois semaines qui viennent ces leçons de morale sur une droite scrogneugneu, a-t-il enfin exhorté. Nous avons toujours été au rendez-vous de la France et de notre devoir.»

0 Réponses à “Wauquiez : la « trahison » des Républicains pro Macron”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol