Le diesel en perte de vitesse

Les  diesel en perte de vitesse

 

Le diesel ne cesse de perdre du terrain, en avril 2014, 330.500 voitures diesel avaient été vendues, contre 145.000 essence. En avril 2017, 304.500 diesel seulement ont été immatriculés, contre 152.000 essence. Ce qui entraîne une baisse des véhicules diesels d’occasion. En avril, le site spécialisé AutoScout24 note ainsi un recul de 5% des prix sur un an.  Certains modèles continuent d’être attractifs en diesel, comme les grandes berlines, les SUV ou des voitures plus iconiques comme la Volkswagen Golf par exemple. « Ce modèle par exemple devrait toujours trouver preneur, et se vendre très bien », rassure Flavien Neuvy, directeur de l’Observatoire Cetelem de l’Automobile.  Qui conclut lui aussi: « Le retournement ne sera pas brutal, les évolutions des prix du carburant se font progressivement, poursuit l’économiste. Le marché du véhicule d’occasion reflète celui du neuf, avec quelques années de décalage ».

0 Réponses à “Le diesel en perte de vitesse”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol