Les premiers chantiers de Macron

Les premiers chantiers de Macron

 

 

Dès son entrée en fonction devra engager plusieurs chantiers.  Le premier chantier concernera la moralisation de la vie politique. Sur ce terrain, il  rencontrera quelques oppositions  notamment de la part des oligarques qui vivent  de la politique mais qui pourra se lier sur l’opinion politique. Il reprendra notamment les propositions de François Bayrou relative à la démocratie rénovée avec que mesure phare comme «L’interdiction de toute embauche, par un élu ou un ministre, d’un membre de sa famille». Des mesures aussi concernant  les conflits d’intérêts, la prohibition «pour les parlementaires d’exercer parallèlement des activités de conseils». D’autres mesures comme, la réduction d’un tiers du nombre de parlementaires ou la suppression de leur régime de retraite spécifique. Enfin, l’obligation de présenter un casier judiciaire vierge.  La seconde priorité concernera l’éducation avec la possibilité pour les communes de décider avec les établissements des rythmes scolaires. La possibilité sera donnée aux communes   d’appliquer ou non la fameuse réforme des rythmes scolaires, généralisée depuis la rentrée 2014. Un décret pourrait être publié dans le courant de l’été, pour une application théorique dès septembre. Les communes auraient alors le choix de conserver le rythme de quatre jours et demi de classe, en continuant de proposer (ou pas) les activités périscolaires. Ou bien revenir à la semaine de quatre jours. Autres mesures significatives Dans les écoles des quartiers les plus défavorisés (les REP +), les classes de CP seront dédoublées dès la rentrée – les effectifs ne dépasseront donc pas douze élèves. Cette mesure, phare dans son programme, sera ensuite étendue aux CP et CE1 de toutes les écoles classées REP et REP +. Macron veut aussi donner plus de souplesse aux établissements dans l’application de la réforme du collège. Dans le domaine social macro qui veut réformer le droit du travail passant de rencontrer de nombreuses difficultés. La loi El Khomri a permis aux entreprises de déroger aux accords de branche en matière de temps de travail. Le candidat d’En marche veut étendre cette possibilité à de nombreux domaines, comme les salaires ou les conditions de travail. Enfin macro va s’attaquer au volet fiscal avec d’une part une réduction de la fiscalité qui pèse sur les entreprises et la baisse la suppression de taxe habitation pour 80 des ménages.  L’impôt sur les sociétés serait progressivement ramené de 33% aujourd’hui à 25% – la moyenne européenne. À l’automne envisage La suppression des cotisations salariales maladie et chômage (compensée par une hausse de la CSG, qui pèsera aussi sur les retraités) et le rétablissement de l’exonération sociale des heures supplémentaires. Au niveau du smic, toutes les charges sociales devraient disparaître. C’est sans doute sur le terrain social que Macron rencontrera le plus d’opposition d’autant plus que les gauchistes verront là l’occasion de se faire une santé.

0 Réponses à “Les premiers chantiers de Macron”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol