Hollande : retour vers le néant

Hollande : retour vers le néant

 

 

On aura sans doute mal à dire ce qui a caractérisé de manière positive le quinquennat de François Hollande hormis peut-être ce slogan malheureux d’inversion de la courbe  du chômage. Déjà au départ une escroquerie statistique et finalement à l’arrivée un échec total. D’une certaine manière,  Hollande issu du néant y retourne. On oubliera vite ce président inconsistant incapable d’orienter et de trancher. Une sorte de capitaine de bateau ivre. L’énarque sans réelle conviction politique et animé seulement de la volonté de  pouvoir incarne le parti socialiste qui n’a jamais représenté les couches populaires et dont la direction est composée quasi exclusivement de petit-bourgeois essentiellement anciens fonctionnaires et/ou  diplômés hypothétiques instituts d’études politiques. Macro devra évidemment changer sur le fond comme sur la forme s’il ne veut pas connaître le destin de François Hollande.  S’il a donné des indices sur ses premiers gestes – coup de téléphone à la chancelière allemande Angela Merkel, visite aux soldats en opération extérieure -, Emmanuel Macron a d’ores et déjà prédit une rupture avec l’ère du « président normal ». L’ancien conseiller de François Hollande, qui occupait un bureau sous les toits du palais, veut être un chef d’Etat « jupitérien » – qui dirige sans s’occuper de tout, éloigné du temps médiatique. Dans une France que la crise morale et économique a mise à fleur de peau, un ami de François Hollande alerte le prochain locataire de l’Elysée contre le gros temps à venir. « L’Elysée, c’est un autre monde. Un battement d’aile de papillon et c’est la tornade, immédiatement. Les choses insignifiantes deviennent énormes : il pleut, ta cravate est de travers, tu prends la foudre, tout est signe du destin ! A partir de 20h01 dimanche, à chaque seconde, il sera regardé de façon différente », prévient-il. François Hollande un peu hors seul en a fait les frais. Il s’en mord les doigts  Une ministre juge que François Hollande vit mal son crépuscule élyséen. « Il ne va pas bien, il occupe le terrain, ça n’a pas de sens. On a la sensation qu’il s’en va avec l’idée de revenir, un peu comme Sarkozy. Il essaiera peut-être d’avoir un poste à l’international avec le soutien de Macron… »

0 Réponses à “Hollande : retour vers le néant”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol