Dupont Aignan et Mélenchon dans le même sac (Macron)

Dupont Aignan  et Mélenchon dans le même sac (Macron)

 

D’une certaine manière, Macron  lors  de son meeting de vendredi à Châtellerault met  dans le même sac Dupont Aignant et Mélenchon qui ont refusé le principe du vote républicain. Un amalgame peut-être excessif mais qui peut s’expliquer. En effet Dupont Aignan comme Mélenchon ont clairement choisi leur préférence personnelle, leur intérêt au détriment de l’intérêt national et de la démocratie. Dupont Aignan, lui, en déroute financière tente de sauver son micro parti pour continuer de faire de la politique (comme énarque il n’a pratiquement jamais travaillé et fait à peu près toute sa carrière depuis 30 ans dans la politique et les cabinets ministériels). Il espère obtenir avec le soutien du Front National quelques députés qui pourront boucher le trou financier de sa campagne électorale. En effet n’ayant pas atteint les 5% de voix au premier tour il ne sera pas remboursé par l’État. Mélenchon, lui, ne soutient pas Marine Le Pen mais refuse de choisir. Tout indique qu’il votera blanc ou nul autant dire qu’il favorisera ainsi le Front national. Mélenchon choisit une posture confortable qui lui permettra demain de donner une pseudo crédibilité à sa critique de Macron. Une posture gauchiste qui fait douter de sa réelle adhésion aux valeurs républicaines et démocratiques. Emmanuel Macron a renvoyé dos-à-dos vendredi soir le candidat de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, qui a refusé d’appeler à voter pour lui au second tour de l’élection présidentielle, et le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan, qui a fait alliance avec son adversaire du Front national, Marine Le Pen.  Emmanuel Macron a reproché à Jean-Luc Mélenchon d’oublier qu’ils partageaient, au-delà de leurs divergences sur nombre de sujets, un attachement à débattre de ces désaccords dans un cadre républicain. « C’est notre vraie différence avec le FN et il l’a oublié et c’est une faute grave, lourde », a-t-il dit. La deuxième faute de Jean-Luc Mélenchon est « de trahir les siens », notamment ses électeurs proches du Parti communiste, ouvriers et paysans, la jeunesse étudiante ou les cadres de sensibilité écologiste. « Tous ceux-là, ils ont quelque chose à voir avec le ni-ni qu’il leur sert ? » a lancé Emmanuel Macron. « La plupart se sont battus, ont payé pour lutter contre les extrémismes, pour se rappeler cette vertu morale qu’il est en train d’oublier. »

0 Réponses à “Dupont Aignan et Mélenchon dans le même sac (Macron)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol