Valls pour Macron

Valls coincé entre Macron et le PS

D’une certaine manière Valls est condamné à choisir entre la peste et le choléra. Du coup, il vient quand même de se décider en faveur de Macron. . Si Valls veut exister politiquement, il fallait bien qu’il  se détermine de manière plus claire notamment lors du second tour des présidentielles est aussi et surtout lors des législatives. Faute de clarification,  le courant réformiste du PS aurait pu disparaitre  tout entier ou presque et  passer chez Macron mais sans Valls. Un Valls qui par ailleurs n’est pas très attendu par Macron qui le soupçonne de vouloir jouer avec le calendrier politique. Valls voudra sans doute tenter de constituer un groupe avec ce qui restera des réformistes du parti socialiste et négocier une alliance parlementaire le moment venu avec Macron ce qui lui conférerait un rôle politique important voire d’arbitrage. Mais encore faudrait-il que les députés vallsistes puissent être élus ! Or pour être élus, ces députés auront besoin du soutien de Macron. Un choix cornélien pour Valls contraint faire allégeance à Macron pour disposer d’un groupe ou de disparaître. C’est le raisonnement que tiennent une grande partie des députés socialistes proches de l’ancien Premier ministre.  Benoît Hamon représente le frondeur gauchiste qui n’a cessé de torpiller la politique du gouvernement. Benoît Hamon n’a donc aucun cadeau à attendre de Valls. Entre Valls et Macron, les relations sont loin d’être au beau fixe.  Il y a certes des convergences mais aussi des  divergences notamment sur le rôle régalien de l’État mais pour l’essentiel les positions ne sont pas incompatibles. Mais vals n’est guère attendu chez macro qui de ce point de vue a remit les pendules à l’heure. Si Valls veut se joindre aux sous liens au soutien de Macron, il devra aller à Canossa et ce n’est pas son style ! « Les propos d’Emmanuel Macron cet après-midi en ont refroidi quelques partisans de vals », a dit à Reuters un participant. « Il n’y aura aucun accord d’appareils, aucun accord avec des groupes », a déclaré le candidat d’En Marche! Lors d’une conférence de presse. Il a réaffirmé qu’il entendait rester « maître des horloges » à propos des ralliements. « Je ne ferme la porte à personne », a-t-il déclaré. « Je suis heureux que notre démarche suscite chaque jour un intérêt grandissant. Le soutien des citoyens je m’en réjouis. Mais l’agenda caché des politiciens, je m’en méfie », a-t-il dit.

0 Réponses à “Valls pour Macron”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol