Patrick Kanner, ministre de la ville pour Macron »

Patrick Kanner, ministre de la ville pour  Macron »

 

Les ralliements à Macron continuent y compris de la part de certains ministres comme le laisse entendre Patrick Kanner dans une interview au  JDD. En cause,  évidemment le fait que Benoît Hamont ne parvient pas à endosser le costume de présidentiable surtout après ses propositions surréalistes concernant en particulier le revenu universel. Pour preuve le fait que Benoît Hamont soit englué autour de 13 % dans les intentions de vote. Un score qui évidemment l’élimine pour le second tour des présidentielles mais surtout qui menace la réélection de nombre de parlementaires socialistes. Interview du JDD :

Quel regard portez-vous sur la campagne de Benoît Hamon?
C’est ma huitième présidentielle, et c’est la première fois que j’ai du mal à me mettre en route. Je viens de lire le deuxième tract de Benoît Hamon : pas un mot sur l’action du gouvernement. Il considère qu’il progressera à gauche en passant le bilan par pertes et profits. Ce n’est pas ma conception.

Hamon devrait défendre davantage ce bilan?
Quand j’entends Benoît dire que nous avons manqué notre rendez-vous avec les quartiers populaires, je suis heurté. C’est faux, et je crains qu’avec de tels propos, nous manquions notre rendez-vous avec le pays. J’ai 42 ans de parti derrière moi, je suis un socialiste légitimiste. Benoît est notre candidat, qu’il n’y ait pas de malentendu. J’ai envie que Benoît nous donne envie. Mais aujourd’hui, le compte n’y est pas.

[...]

C’est un ultimatum?
C’est un appel à Benoît pour qu’il rassemble sa famille. On a besoin de preuves d’amour.

Et s’il n’en donne pas?
S’il était aujourd’hui à 20 ou 21% dans les sondages, je lui dirais : « Chapeau l’artiste! » Mais là, nous sommes sur un faux plat qui dure. Je vois mes collègues ministres qui s’interrogent alors que nous sommes en permanence sur le terrain. Or c’est une course contre la montre : tout va se jouer dans les quinze jours. La vraie question, c’est : Benoît est-il en capacité de rassembler?

Et si les choses ne se remettent pas « dans le bon sens », appellerez-vous à voter Macron?
C’est une hypothèse. Ce n’est pas d’actualité, mais ce n’est pas exclu. Si cette décision doit être prise, elle devra l’être de manière collective…

0 Réponses à “Patrick Kanner, ministre de la ville pour Macron »”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol