• Accueil
  • > politique
  • > Emission politique de Marine Le Pen : des propos de bistrot grossiers, vulgaires et mensongers

Emission politique de Marine Le Pen : des propos de bistrot grossiers, vulgaires et mensongers

Emission politique de Marine Le Pen : des propos de bistrot grossiers, vulgaires et mensongers

 

La caricature, la vulgarité, l’insulte et le mensonge  caractérisent les interventions de Marine Le Pen. Des propos de bistrot sans doute pour des électeurs dans un état psychique proche de celui de clients de café très avinés. La technique est connue, c’est celle qu’emploient Trump, Poutine et autres démagogues. On prend un élément de vérité qu’on déforme pour donner uen légitimité à des orientations ineptes voire abjectes. Exemple à propos de la nationalisation automatique des conjoints immigré de Français. La vérité dans ce domaine c’est que les conjoints immigrés de français peuvent effectivement présenter une demande de nationalité mais le processus demande des années avant que le ministère de l’intérieur après de nombreuses enquêtes relatives en particulier à l’intégration ne donne son avis. Il n’y a aucun droit à la naturalisation. Dans de nombreux cas les dossiers sont d’ailleurs enterrés et le demandeur ne reçoit aucune réponse. Marine Le Pen affirme aussi que cette naturalisation automatique est y compris accordée aux étrangers condamnés. Ce qui est encore totalement faux En France, la demande de naturalisation d’un étranger ayant été condamné pour des crimes ou des délits constituant une atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation ou pour un acte de terrorisme ou à une peine égale ou supérieure à six mois de prison sans sursis est irrecevable. De plus, une enquête préfectorale de « bonnes vies et mœurs » vient compléter ces premières conditions, pendant laquelle les condamnations pénales – en France ou à l’étranger – sont vérifiées. Ces conditions ne sont toutefois pas applicables à un condamné ayant bénéficié d’une réhabilitation de plein droit ou à une personne dont la condamnation a été exclue du bulletin numéro 2 – excluant les peines pour des faits mineurs - du casier judiciaire. Autre exemple de manipulation : Marine Le Pen affirme que 500 000 migrants venus en Allemagne ce sont répandus dans le reste de l’union européenne du fait de l’accord de Schengen. Elle semble faire référence à un chiffre publié en avril 2016 par le tabloïd allemand Bild. Le ministère allemand de l’intérieur indiquait que 500 000 réfugiés vivaient dans le pays sans s’être enregistrés comme demandeurs d’asile – notamment par peur d’être expulsés en cas de rejet de leur demande. Rien n’indique toutefois que ces personnes se sont « dispersées » dans le reste de l’Europe. Dernier exemple elle se fonde sur l’exemple allemand qui interdirait la bille nationalités pour l’imposer aussi en France.: « c’est le cas en Allemagne,». Là encore ses totalement faux puisque la binationalité est autorisée outre-Rhin depuis 2000 et son obtention a été facilitée en 2014 (y compris pour les nationalités extracommunautaires). Autre contradiction face à la ministre de l’éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, Marine Le Pen a affirmé que tous ses enfants avaient, comme elle, effectué leur scolarité dans des établissements publics. Pourtant, en 2014, le Courrier de l’Ouest relevait que sa fille de 15 ans était en fait scolarisée dans un établissement catholique à Nyoiseau (Maine-et-Loire). Enfin et surtout il y a l’invective, l’insulte comme celle adressée à Benoît Hamon qualifié d’ « islamo-gauchiste». Certes on peut convenir que Benoît Ha mon propose des orientations clairement gauchistes pour autant il est intolérable de considérer qu’il est un partisan des thèses islamiques. Le pire sans doute et sans doute le culot de Marine Le Pen de se présenter comme une candidate du peuple anti système. Celle qui a bénéficié de la fortune de son père et qui a même dissimulé une partie de son patrimoine (plusieurs enquêtes judiciaire sont en cours) et est bien elle aussi une candidate du «  nanti-système » comme l’a qualifier l’humoriste Vanhoenacker (intervenue dans son émission politique) en se fondant sur le «joli patrimoine immobilier » de la député européenne -et est ajoutant « Fillon, il fait tellement petit bourgeois à côté de vous » -, avant de conclure : « c’est bien la preuve que vous, vous êtes la candidate du nanti-système ».

0 Réponses à “Emission politique de Marine Le Pen : des propos de bistrot grossiers, vulgaires et mensongers”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol