Les jeunes Français les plus pessimistes au monde

Les jeunes Français les plus pessimistes au monde

 

En raison sans doute du contexte économique, politique et sociétal particulièrement lourd et complexe en France, les jeunes (15–25 ans) sont parmi les plus pessimistes au monde d’après une enquête de Varkey Foundation, organisation à but non lucratif, et menée dans 20 pays par le cabinet Populus *. 37% des jeunes pensent que le monde se dégrade. Et parmi eux, les Français sont les plus négatifs (53%), suivis par l’Italie et la Turquie. Dans l’Hexagone, le taux de bonheur est seulement de 57% – ce qui reflète la tendance des économies avancées comme les Etats-Unis (63%) et le Canada (60%). Alors que les pays émergents, comme l’Indonésie ou le Nigéria, se disent plus heureux.  Ainsi les jeunes entre 15 et 21 ans partageraient les mêmes craintes quant à l’avenir. « Plus de huit jeunes sur dix déclarent redouter l’extrémisme et le terrorisme (83%) et les conflits et la guerre (81 %) – plus que le changement climatique (66 %), les épidémies (62 %), l’écart croissant entre riches et pauvres dans le monde (69 %) ou la vitesse des changements technologiques (30 %) », détaille l’étude. Du côté des priorités, la famille (47%) est largement en tête devant la carrière professionnelle (12%) et l’argent (9%). Le pessimisme des jeunes en France est partagé par l’ensemble des Français dans une autre étude.  Selon une  étude mondiale réalisée par le Pew Research Center des Etats-Unis, les Français sont les plus pessimistes quand il s’agit de savoir si la génération des enfants vivra mieux que celle des parents. Il n’y a que 14% des Français à être optimistes sur ce point, record mondial, juste devant les Italiens (15%), et pas loin des Japonais (18%). A l’opposé, c’est évidemment dans les pays émergents, tirés par des croissances fortes ces dernières années et une logique de « rattrapage » par rapport aux pays industrialisés, que l’on trouve les plus forts taux d’optimisme :

  • 91% chez les Vietnamiens,
  • 88% chez les Chinois malgré le ralentissement de la croissance et quelques autres soucis,
  • et même 84% chez les Nigérians pourtant en proie aux horreurs des djihadistes de Boko Haram.

Le différentiel entre la France et ses partenaires est spectaculaire : 21 points de pessimisme en plus par rapport au taux médian de ce groupe de pays, près de 30 points de plus par rapport à l’Allemagne, et 20 par rapport à l’Italie. Chez les jeunes français de moins de 25 ans, le pessimisme est moins important mais cependant en tête du palmarès européen. Ce que démontre le baromètre d’opinion de la Drees. 44% des moins de 25 ans estiment que leur situation est moins bonne que celles de leurs parents au même âge. Un taux assez élevé mais qui reste plus faible que celui des 25-49 ans. Pour cette tranche d’âge, le sentiment de « déclassement intergénérationnel » est en effet partagé par plus de la moitié des personnes. Et comment les jeunes adultes Français perçoivent-ils leur avenir? Les moins de 30 ans se déclarent à 66% optimistes pour l’avenir selon le baromètre d’opinion de la Drees. C’est plus que les 30 à 59 ans qui, eux, ne sont que 52% à se déclarer optimistes. Mais cette perception de l’avenir diffère chez les jeunes selon le niveau de formation: les élèves ou étudiants, ainsi que les jeunes en emploi possédant un diplôme du supérieur se montrent plus optimistes sur leur avenir que les moins diplômés ou que les jeunes au chômage. Reste que si les jeunes Français sont plus optimistes que leurs aînés, les 18-29 ans français sont les moins optimistes en Europe.

0 Réponses à “Les jeunes Français les plus pessimistes au monde”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




bessay |
Perspectives et Alternatives |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol