• Accueil
  • > politique
  • > « La journaliste britannique choquée » ou la dialectique du menteur Fillon

« La journaliste britannique choquée » ou la dialectique du menteur Fillon

«  La journaliste britannique choquée » ou la dialectique du menteur Fillon

 

 

Jusque-là à droite le titre de Super menteur été détenu par Jacques Chirac impliqué dans plusieurs affaires mais jamais condamné et qui a même réussi à faire porter le chapeau des emplois fictifs du RPR à Alain Juppé. Ce titre devrait revenir sans conteste désormais à François Fillon qui a encore outrageusement menti leur de sa conférence de presse en indiquant que la journaliste anglaise avait été choquée par la déformation des propos qu’elle avait recueillis auprès de Pénélope Fillon, pire qu’elle en avait informé l’épouse de l’ancien premier ministre. Tout est complètement faux ;  la journaliste anglaise confirme totalement ce qu’elle avait recueilli auprès de Pénélope Fillon à savoir que cette dernière avait bien déclaré qu’elle ne s’était jamais mêlée de la politique et du travail de François Fillon. La dite journaliste confirme les propos recueillis. Elle a seulement adressé un tweet pour dire qu’elle était désolée mais a confirmé : « les faits sont les faits ». Fillon a menti une nouvelle fois et en plus devant 200 journalistes venus écouter ses explications concernant ses malversations financières. , François Fillon est en effet revenu sur l’émission Envoyé Spécial, qui a diffusé jeudi 2 février une enquête sur les soupçons d’emploi fictif de Pénélope Fillon. Dans une vidéo inédite tournée en 2007, on y voyait Penelope Fillon affirmer n’avoir «jamais été l’assistante» de son mari. Aujourd’hui, Fillon a assuré que «la journaliste qui a accompli cette interview s’est manifesté personnellement auprès de [son] épouse pour dire à quel point elle était choquée par l’utilisation qui avait été faite des morceaux de cette interview»Contactée par Libération, la journaliste Kim Willsher, qui a réalisé l’interview, dément «fermement» ces propos. «Je tiens à le dire très nettement : je n’ai jamais dénoncé l’enquête d’Envoyé Spécial. Ils ont fait leur boulot. Il y a une fausse rumeur, qui part de faux tweets. Si je suis choquée, c’est par cette fausse rumeur», explique la journaliste, en référence à une rumeur diffusée par Midi Libre et Eric Ciotti. Willsher reconnait simplement avoir envoyé un mail à Pénélope Filllon pour lui expliquer être «désolée» que l’interview qu’elle a réalisée ait des conséquences aujourd’hui. «Mais les faits sont les faits», insiste Willsher.

0 Réponses à “« La journaliste britannique choquée » ou la dialectique du menteur Fillon”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol